Angers : territoriaux en colère !

Contre les bas salaires

Brève
29/11/2022

Emboîtant le pas aux ASVP et aux jardiniers de la Ville d’Angers en lutte pour de meilleurs salaires depuis des semaines, de nombreux agents municipaux et territoriaux se sont retrouvés à plusieurs reprises sur le parvis de la mairie depuis le 17 novembre. Lundi 28 a eu lieu le plus important regroupement depuis le début du mouvement, avec plus de 200 travailleurs devant l’hôtel de ville, venus de tous les services : voirie, eau et assainissement, propreté publique, bibliothèques, etc. Et le soir-même, ils étaient encore presque une centaine à se faire entendre à l’heure du conseil municipal. Ils ont même bloqué le tramway, avant de se faire dégager, comme des malpropres, à coups de gaz lacrymogène !

Le successeur de Béchu à la tête de la Ville et de l’Agglomération, Jean-Marc Verchère, espère s’en tirer en offrant une après-midi de « concertation » aux syndicats jeudi 15 décembre. Mais il annonce déjà qu’il n’accordera pas la hausse de 150 euros sur la prime IFSE mensuelle que revendiquent les agents ! Verchère prétend qu’il n’a pas les moyens car pour verser plus aux territoriaux, il serait obligé d’augmenter les impôts locaux des Angevins moyens. C’est une tentative lamentable de division, alors que les revendications salariales des territoriaux sont partagées dans l’ensemble du monde du travail. Et dire qu’il n’y a pas les moyens est un mensonge : c’est une question de choix. L’État trouve des milliards pour arroser le grand patronat ? Il n’a qu’à donner les moyens aux communes de payer correctement leurs employés. À l’évidence, pour faire entendre raison à Verchère, une montée en puissance du mouvement s’impose !

Les dernières brèves