Michelin (La Roche-sur-Yon)

De l’argent, il y en a...

Brève
05/07/2020

Mardi 30 juin, une « convention de revitalisation du bassin d’emploi » a été signée entre l’État et Michelin : ce dernier s’engage à mettre sur la table 3,7 millions d’euros sur trois ans pour « compenser » la fermeture et la suppression des 613 emplois de l’usine de la Roche-sur-Yon, l’objectif étant de recréer autant d’emplois que supprimés… Pour l’instant seuls 58 des 613 salariés ont un projet défini. Et dans cet engagement les emplois indirects supprimés ne sont pas pris en compte.

Dans le même temps si l’assemblée générale des actionnaires de Michelin a certes diminué les dividendes par actions de 3,85 € à 2 €, cela représente encore plus de 350 millions d’euros qui iront dans la poche des actionnaires.

Michelin continue de soigner ses actionnaires et se contente de verser une aumône pour « compenser » les emplois qu’il détruit pour maintenir ses profits.

Les dernières brèves