Aide alimentaire à Nantes

Des montants gouvernementaux dérisoires

Brève
03/05/2020

L’arrêt des cantines scolaires et l’augmentation des prix alimentaires ont aggravé la situation de nombreux foyers. Selon la Fédération française des banques alimentaires, la distribution hebdomadaire est passée de six à onze tonnes de nourriture à Nantes. Au 25 avril, 3720 familles ont été secourues par le secours populaires dont la moitié n’étaient jamais venues. Au resto du cœur, c’est le même constat car à ceux qui bénéficient régulièrement ou ponctuellement de l’aide alimentaire se sont ajoutés tous ceux qui ont perdu leur emploi, travailleurs précaires ou saisonniers, ou salariés en chômage partiel qui subissent des pertes de salaires.

Les aides annoncées par le gouvernement et les collectivités permettront à peine à certains de survivre ; elles ne représentent qu'une aumône comparée aux dizaines de milliards prévus pour aider le grand patronat.

Les dernières brèves