Vaccination à La Roche-sur-Yon

Gros profits et petits moyens

Brève
21/03/2021

Les soignants du centre de vaccination de la Roche-sur-Yon sont à pied d’œuvre depuis le 18 janvier. Si la rémunération des professionnels de santé est assurée, en revanche les remplaçants, les salariés et les retraités, ces chevilles ouvrières du plan de vaccination gouvernemental, vaccinent bénévolement sans indemnisation depuis cette date.

L’ARS (Agence régionale de la santé) et la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) se renvoient la balle sur le sujet. En attendant de dépêtrer ce fatras administratif, les « petites mains » poursuivent bénévolement leur œuvre de santé publique.

C'est une image de l'organisation capitaliste de la société. En haut les laboratoires dictent leurs conditions aux gouvernements dans la plus grande opacité pour s'assurer un maximum de bénéfices. En bas on fait appel au dévouement de la population pour pallier l'insuffisnce des effectifs médicaux.

Les dernières brèves