Hôpital privé du Confluent à Nantes

La grève continue

Brève
04/04/2019

Pendant la manif en centre ville de Nantes, petite halte sur les marches du théatre Graslin...

Depuis lundi 1er avril, plus de 600 salariés de l’Hôpital privé du Confluent à Nantes sont chaque jour en grève pour les salaires et les effectifs. Hier, au troisième jour de la grève, ils se sont invité à plusieurs centaines dans les étages de la direction qui refusait de les rencontrer pour discuter de leurs revendications. Déterminés à ne pas repartir bredouilles, ils ont finalement imposé qu’une réunion se tienne ce jeudi matin entre la direction, les délégués syndicaux et des représentants de chaque service. Ces derniers étaient présents à la demande de la direction. Les grévistes ont saisi l’occasion pour discuter de qui seraient leurs représentants et en ont désigné une quarantaine. Mais ils ont aussi vu la manœuvre : hors de question de discuter par service, « vous ne nous diviserez pas ». Lors de la réunion, la direction a refusé toutes les revendications des grévistes. Le refrain est connu : « il n’y a pas d’argent », prétendent-ils ! Mais les grévistes ne s’en laissent pas conter. Et ils ont donc suivi le programme prévu pour l’après-midi : une manifestation massive et dynamique dans les rues de la ville, jusque devant le CHU. La grève continue.