Vendée

L’IVG : un droit toujours à défendre

Brève
04/04/2019

Le Planning familial de Vendée tire la sonnette d’alarme sur les conditions des IVG dans le département. « L’IVG est un droit acquis depuis 1975. Ce droit est de plus en plus restreint. On constate un repli. Il faut rester vigilants ». La clause de conscience et la pénurie de médecins en sont la cause.

Légalement, il doit y avoir un centre IVG dans chaque hôpital. Si c’est encore le cas à Challans, La Roche-sur-Yon et Fontenay-le-Comte, ce n’est plus le cas à Montaigu, ce qui contraint les femmes à se diriger sur Cholet ou Nantes. A Olonne-sur-Mer il y a des difficultés pendant les périodes estivales parce qu’il n’y a pas suffisamment de praticiens. Le droit à l’IVG ne cesse d’être remis en cause. Les femmes ont dû se battre pour obtenir le droit de disposer de leur corps. Ce combat reste à l’ordre du jour.