Municipalité de Trélazé (Maine-et-Loire)

Pas touche aux jours de RTT !

Brève
16/10/2018

70 employés sur 200 de la mairie de Trélazé sont en grève depuis jeudi  11 octobre, pour s'opposer à la décision du maire, ex-député PS rallié à Macron, de supprimer quatre jours de RTT.

Le maire voudrait appliquer une préconisation de la Cour des Comptes qui dit que le temps de travail des employés municipaux devrait être de 1607 heures annuelles. Mais cette préconisation n'a rien d'obligatoire pour les communes.

Les travailleurs de la commune veulent conserver leurs jours de RTT, en application du protocole sur les 35 heures signé en 2001 par le même maire qui aujourd'hui veut le remettre en cause.

Cela fait des années maintenant que la commune de Trélazé ne remplace plus les départs en retraite. Pourtant, de nouveaux quartiers ont été construits, le nombre d'habitants a augmenté et les travailleurs de la commune sont de moins en moins nombreux. Comme partout, on voudrait faire face à ces charges supplémentaires par un allongement de la durée du travail au lieu d'embaucher.

Dans le public, comme dans le privé, ce sont ceux qui s'opposent à cette politique qui ont raison !