CKB TE Connectivity à Allonnes dans la Sarthe

Premier coup de semonce contre les licenciements !

Brève
02/03/2019

Le vote de la grève

La quasi-totalité des travailleurs de l’usine CKB ont fait grève pendant 3 jours contre les licenciements. Mercredi 27 février, ils avaient décrété « l’usine fantôme » et ont bloqué l’entreprise jour et nuit.

Te-connectivity avait décidé initialement de supprimer 140 postes sur les 160 de l’usine afin de transférer la production de connecteurs pour l’industrie pétrolière et l’industrie ferroviaire au Texas et en Pologne. La direction a reculé un peu, en parlant dorénavant de 85 licenciements. Visiblement, les commandes affluent et elle a encore besoin des travailleurs d’Allonnes pour les honorer. La Cgt a alors proposé le blocage de l’usine, pour montrer que les travailleurs ne se contenteront pas de cela et que tous les emplois doivent être conservés dans l’usine, d’autant plus que Te Connectivity est un trust qui fait des milliards de profits.

Vendredi 1er mars, les travailleurs ont décidé la reprise du travail pour le lundi 4 mars sachant que la direction paiera les 3 jours de grève en attendant la suite du Plan social.