Loire-Atlantique

Rage de dent

Brève
01/05/2020

Depuis le début du confinement, les chirurgiens dentistes ne peuvent plus exercer : la nature de leur intervention ne permet pas d'intervenir en sécurité pour eux et pour leur patient. Pour les soins qui ne peuvent pas attendre, des gardes sont organisées par le conseil de l'ordre qui planifie ces urgences et fournit les protections.

Pas de surprise, ici comme dans les autres établissements de santé, les protections font défaut et les normes sanitaires ne peuvent pas être appliquées. En Loire Atlantique, le conseil de l'ordre a récemment fourni, pour 3 dentistes et 8 patients, 2 kits de protection individuelle et 3 masques FFP2 alors que les normes sanitaires exigent le changement d'équipement à chaque patient.

Là, comme ailleurs, les grosses entreprises industrielles sont mieux équipées pour sauver les profits que le personnel soignant pour soulager la douleur.

Les dernières brèves