Gare de Nantes

Se protéger oui…mais pas que du virus

Brève
20/03/2020

En gare, dès vendredi 13 au matin, pendant une réunion improvisée d’une vingtaine de cheminots, les questions fusaient par rapport au coronavirus et à ses conséquences. Une liste de revendications a été rédigée dans la foulée et présentée par une quanrantaine de cheminots à la direction venue annoncer les premières mesures prises par la SNCF pour laisser chez eux les cheminots « les plus fragiles », ou bien ceux ayant des enfants à garder.

C’est le maintien des salaires et de toutes les primes qui a été mis en avant ce vendredi car il n’est pas question de perdre quoi que ce soit ! La SNCF a les moyens de maintenir les salaires dans leur intégralité. Ce qui a été également demandé, c’est le matériel élémentaire pour pouvoir se protéger contre le virus (masques, solution hydro alcoolique, etc…).

Des questions ont aussi été posées concernant les travailleurs du nettoyage qui eux aussi manquent de matériel hygiénique. Quant à ceux qui s’occupent des personnes à mobilité réduite, ils n’ont pas la garantie du maintien de leur salaire, tout comme les agents de sécurité !

Durant le week-end, la direction a brillé par son absence et ce sont les cheminots présents sur le terrain qui ont pris les choses en main pour faire rouler les trains normalement et organiser la journée du lundi sans qu’aucune directive ne soit donnée ! « Pas besoin de nos dirigeants puisque c’est nous qui organisons tout », c’était ce qu’on a pu entendre de nombreuses fois en gare dimanche.

Lundi 16, la direction a finalement décidé que beaucoup de postes en contact avec les voyageurs, comme l’accueil, pouvaient rester en « réserve à domicile » tout en maintenant la pression sur d’autres cheminots qui seraient « essentiels » à la sécurité des voyageurs, pour qu’ils viennent travailler.

Les cheminots ne sont pas prêts à croire la direction sur parole et à tout accepter !

Se protéger et réagir le plus collectivement possible, c’est la seule solution pour faire face à cette situation.

Les dernières brèves