Hôpital du Bailleul (Sarthe)

Une mort qui ne doit rien à la fatalité

Brève
26/11/2021

Manifestation devant l'hôpital de Bailleul (photo change.org)

En Sarthe, la presse vient de révéler que le 1er novembre, une personne est morte d’une péritonite faute d’avoir pu être pris en charge par l’hôpital du Bailleul dans le sud-Sarthe. 
Ce jour-là, le seul anesthésiste prévu n’a pu venir du fait de problèmes de santé, et ce patient nécessitant une intervention chirurgicale urgente a été transféré au Mans, mais trop tard. 
Une situation pourtant tellement prévisible ! Cela fait des mois que tout le monde sonne l’alarme sur le manque de personnel dans cet hôpital, comme dans tout le département où il manque une quarantaine de médecins urgentistes. Et il est fréquent que les urgences des petits hôpitaux restent fermées quelques jours, reportant une surcharge d’activité sur celles du Mans.
Or rien ne change dans la politique d’économies dans la Santé : des économies criminelles !

Les dernières brèves