Angers (Maine-et-Loire)

Une rentrée hors de prix

Brève
09/09/2022

Étudier à Angers est devenu un luxe. Non seulement parce que les étudiants angevins n’échappent pas plus que le reste des étudiants du pays à l’inflation galopante. Mais parce que leur premier poste de dépense, le logement, prend à Angers des proportions délirantes.

Angers se classe en effet en tête du classement des villes où le loyer moyen a le plus augmenté en un an, à +13,6 %. Ce qui veut dire que le loyer étudiant moyen y atteint aujourd’hui 419 euros ! À Angers, il n’y a que 2 500 lits en cité universitaire pour 43 000 étudiants... Et à Cholet et Saumur, la pénurie encore plus criante pousse les loyers privés à la hausse.  Alors quand il faut, en plus du loyer, payer ses frais d’inscriptions (en hausse), acheter son matériel pédagogique (en hausse), mettre de l’essence dans la voiture et faire trois repas par jour, ça devient très compliqué de joindre les deux bouts.

Des bourses revalorisées et accessibles à tous les enfants de travailleurs, le gel des loyers, des investissements dans l’enseignement supérieur plutôt que dans le réarmement ou les cadeaux au grand patronat : pour l’avenir de la jeunesse, les moyens existent, il faut aller les chercher.

Les dernières brèves