Tribune libre de Didier Lizé :  Climat : pour avancer vraiment, exproprier les pollueurs

Communiqué
23/06/2021

Le réchauffement climatique est là et bien là. La crise écologique menace bien au-delà des Ponts-de-Cé, de la région ou du pays : c’est l’ensemble de l’humanité qui est en péril, et il est urgent d’agir.

On entend souvent que sauver la planète passe par des petits gestes, à l’échelle locale ou individuelle. Mais la destruction de l’environnement, les simples travailleuses et travailleurs que nous sommes n’ y sont pour rien ! C’est l’organisation capitaliste de la société, la recherche du profit à tout prix qui en est la cause.

Cela, les politiciens qui aujourd’hui se prétendent tous plus « verts » les uns que les autres se gardent bien de le dire, préférant accuser les pauvres de ne pas manger bio ou de rouler au diesel... Ces discours visent surtout à masquer la responsabilité de la bourgeoisie. Qui saccage la nature, si ce ne sont les multinationales, les mêmes qui surexploitent les salariés, puis les jettent après usage ?

On en a un exemple avec les Fonderies de l’Authion, ce site hyper-pollué au cœur de la commune. Face à ce scandale, il faut exiger que les pollueurs soient les payeurs. Empêcher les industriels de nuire, c’est vital. Pour cela, il n’y a qu’une seule solution sérieuse : c’est leur expropriation. C’est la gestion des ressources naturelles et de toute l’économie par la collectivité, par les travailleurs eux-mêmes, en fonction des besoins de tous et non des profits de quelques uns.

Didier Lizé

Elu « Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » au conseil municipal des Ponts de Cé

Contact : didier [dot] lize [at] wanadoo [dot] fr