Tribune libre de Didier Lizé :  Crises climatique et économique : il faut sortir du capitalisme

Communiqué
28/09/2022

 

            Cet été, de Baugé à Beaulieu et Trélazé, les incendies ont ravagé le Maine-et-Loire ainsi que de nombreux départements. Face à la sécheresse, Béchu, nouveau ministre de la Transition écologique, a expliqué, impuissant et fataliste, vendredi 5 août : « Il va falloir s'habituer à des épisodes de ce type ».

            À la suite des sécheresses de 2019 et 2020, et alors que les scientifiques ne cessent de prévenir des conséquences du réchauffement climatique et de l’ urgence à agir, le gouvernement n'a rien anticipé. Il en est réduit aujourd'hui à nous faire la morale sur l'utilisation abusive de l’eau. Il a même nommé, c’est révélateur, un ministre de l’écologie qui, dans sa propre ville en tant que maire et président d’Angers Loire Métropole, a fait construire en 2019 une patinoire à la place d’une gare de ferroutage dans la zone St-Serge, acceptant sans broncher la suppression de dizaines de kilomètres de voies ferrées. Il avait aussi réduit, en tant que président du Conseil départemental, les moyens d’intervention des pompiers (SDIS).

            Il n’y pas de fatalité. Les moyens matériels et humains ne manqueraient pas pour résoudre ces problèmes ainsi que celui du réchauffement climatique. Mais dans l'organisation capitaliste de l'économie, tous ces moyens sont mis au service de la recherche du profit immédiat d'une minorité, quitte à sacrifier l'avenir de la planète. Il y a urgence à sortir de ce système économique anarchique et fou qu’est le capitalisme.

Didier Lizé

élu de la liste « Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs »

Contact : didier.lize @wanadoo.fr