Les Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire) :  Face à la crise, défendons nos emplois et nos salaires !

Communiqué
17/07/2020

La crise économique, accélérée par la crise sanitaire, est là et bien là. Aux Ponts-de-Cé comme ailleurs, des travailleurs basculent dans le dénuement. Le chômage des salariés vivant de contrats précaires se répand. Des petits commerces sont au bord de la faillite. Cela ressemble à une catastrophe naturelle, mais c’est d’abord le résultat de choix faits par les capitalistes. Si les grandes entreprises annoncent les unes après les autres des plans de licenciements voire menacent de baisser les salaires, c’est pour sauver les profits des actionnaires.

Heureusement, les premières ripostes ont eu lieu. Les travailleuses et les travailleurs de la santé (CHU, Cesame, cliniques, EHPAD, aides à domicile) ont manifesté les 16 et 30 juin puis le 2 juillet pour exprimer leur colère et revendiquer des moyens, des embauches et des salaires décents. Ils ont eu raison de crier leur indignation face à ce gouvernement qui distribue des médailles... mais refuse pour l’instant la reconnaissance élémentaire en maladie professionnelle des soignants malades du Covid.

Les travailleurs de la santé nous montrent la voie en défendant leurs conditions de travail et d’existence. Ils nous montrent que les travailleurs ne doivent compter que sur leurs luttes, pas sur les belles paroles des gouvernants et des professionnels de la politique. Oui, en s’organisant, la classe ouvrière a la force de se défendre face aux attaques présentes et à venir.

Didier Lizé, élu de la liste « Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs »

Contact : didier [dot] lize [at] wanadoo [dot] fr