Déclaration de Didier Lizé, élu Lutte ouvrière au conseil municipal des Ponts-de-Cé :  Travailleurs, ne tombons pas dans la division !

Communiqué
11/11/2020

L’assassinat de Samuel Paty par un fanatique religieux nous a tous horrifiés. Mais surfant sur l’émotion soulevée, des politiciens de tous bords (Macron et ses ministres, le RN, Mélenchon...) ont rivalisé de propos racistes et anti-immigrés, propos qui sont un poison pour toute la société et pour la classe ouvrière en particulier.

Le nationalisme identitaire et l’intégrisme sont deux frères jumeaux, deux variantes d’extrême droite, deux courants qui portent des projets dictatoriaux et sont prêts à les imposer par le sang et la terreur. S’ils s’affrontent, ils s’alimentent aussi mutuellement au travers de l’engrenage de la haine et de la vengeance. On ne peut pas combattre l’un sans combattre l’autre.

Leurs idéologies sont nocives car elles visent à diviser les travailleurs entre eux, alors que notre seule force, en tant qu’exploités, est justement dans notre union. Aux Ponts-de-Cé comme ailleurs, le monde du travail est fait de femmes et d’hommes de toute origine, couleur ou croyance. Nous nous côtoyons dans nos quartiers, nous nous mélangeons dans les mêmes transports bondés. Nous partageons les mêmes fins de mois difficiles, la même peur du chômage.

Notre condition de travailleurs nous unit pour le meilleur et pour le pire dans une seule et même classe sociale qui doit défendre ses intérêts contre le grand patronat. Dans cette période de crise où les licenciements pleuvent, défendre nos emplois, nos salaires et nos retraites est une nécessité commune. Il faut le faire unis contre ceux qui veulent nous diviser ou faire diversion.

Didier Lizé

élu de la liste « Lutte ouvrière – faire entendre le camp des travailleurs »