Présidentielle 2022 :  La candidate de Lutte ouvrière, Nathalie Arthaud, en visite en Vendée

Article de presse
22/10/2021

Nathalie Arthaud et Gilles Robin, porte parole régional de LO. Photo OF

Venue rencontrer des militants vendéens, Nathalie Arthaud a notamment réagi à « l’indemnité inflation de 100 € » annoncée par le Premier ministre Jean Castex.

Nathalie Arthaud, candidate à l’élection présidentielle pour Lutte ouvrière, est venue rencontrer des militants vendéens vendredi 22 octobre. | OUEST-FRANCE

Ouest-France. Publié le 22/10/2021 à 17h32

La candidate de Lutte ouvrière à l’élection présidentielle de 2022, Nathalie Arthaud, était en visite en Vendée vendredi 22 octobre. Elle a fait halte à La Roche-sur-Yon (Vendée) pour rencontrer des militants à la maison de quartier des Forges. Selon le représentant vendéen Gilles Robin, ils sont actuellement « un peu plus d’une cinquantaine en Vendée ».

Les échanges n’étaient pas ouverts à la presse, mais Nathalie Arthaud a répondu à quelques questions. « Je vois que le taux de chômage du département est régulièrement mis en avant, mais c’est une donnée à prendre avec beaucoup de pincettes tant elle peut cacher la pauvreté et la précarité », explique notamment la candidate.

L’indemnité inflation de 100 € annoncée par Jean Castex ? Nathalie Arthaud pilonne « une mesure décalée, pas à la hauteur du problème ». Pour elle, « la flambée des prix ne concerne pas seulement le carburant mais l’énergie en général, l’alimentation… Ces 100 € seront encaissés parce qu’ils arrivent à un moment où les gens dont les salaires sont bloqués en ont besoin, mais c’est plutôt 200 ou 400 € de salaire en plus qu’il faudrait pour le Smic, et pas une fois mais bien chaque mois ! »

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Ouest France La Roche-sur-Yon

Lire l'article en ligne