Brève

Collège Sophie Germain – Strasbourg Cronenbourg

Mobilisation pour l’ouverture d’une classe supplémentaire

Collège Sophie Germain – Strasbourg Cronenbourg : Mobilisation pour l’ouverture d’une classe supplémentaire
Mobilisation pour l’ouverture d’une classe supplémentaire

Enseignants et personnels du collège Sophie Germain étaient nombreux en grève ce jeudi – à plus de 50% - pour demander l’ouverture d’une classe de cinquième. Dans cet établissement d’éducation prioritaire, où en théorie les élèves sont au grand maximum 24 par classe, sur les huit classes de cinquième il y a actuellement deux classes de 24 élèves, et six entre 26 et 29 élèves. Ces effectifs ne permettent pas d'aider correctement les élèves en grande difficulté scolaire, qui ne peuvent pas recevoir l'aide nécessaire à la maison. De plus des élèves ayant des besoins particuliers, porteurs de handicaps ou ne parlant pas encore le français, sont intégrés dans ces classes déjà surchargées. Le collège manque d'ailleurs même de mobilier pour installer les élèves en classe et les enseignants font circuler tables et chaises dans les couloirs depuis la rentrée !

Vendredi, ce sont les parents de la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE) qui ont pris le relais en appelant à une journée Collège mort pour soutenir la revendication de l’ouverture d’une classe de cinquième. Le message est bien passé auprès des parents de ce collège situé dans un quartier populaire de Cronenbourg, puisque très peu d’élèves étaient présents.

En début de semaine le directeur d’académie s’était déplacé pour dire que le rectorat n’avait pas les moyens d’ouvrir une classe supplémentaire et qu'éventuellement des dédoublements de classe pourraient être envisagés mais seulement en cours de langues vivantes et seulement si les enseignants acceptaient d'assurer ces heures en heures supplémentaires. Manifestement ses arguments n’ont réussi à faire taire ni les personnels ni les parents !

Partager