Article de presse

La Tribune

Lutte ouvrière veut donner la parole aux travailleurs, premières victimes de la crise

La Tribune : Lutte ouvrière veut donner la parole aux travailleurs, premières victimes de la crise
Lutte ouvrière veut donner la parole aux travailleurs, premières victimes de la crise

Extraits :

Les travailleurs oubliés qui font fonctionner la société

Cette année Guillaume Perchet entend pourtant "tirer toutes les leçons de la crise sanitaire, sociale, économique et climatique qui a d'abord frappé les travailleurs", notamment ceux qui se sont trouvés en première ligne pendants les confinements. "Ce sont les travailleurs qui ont fait fonctionné la société, c'est à eux de la diriger, mais ils n'ont eu que des applaudissements !", lance-t-il, pointant le manque d'investissement dans les services de santé et les licenciements dans l'aéronautique malgré les aides très importantes déversées par l'Etat comme chez Stelia, Lisi-Creuzet Aéronautique, Toray CFE, MAP ou encore Lauak.

"2.600 emplois de la filière aéronautique et spatiale ont été détruits l'an dernier en Nouvelle-Aquitaine, selon l'Insee, particulièrement chez les sous-traitants, mais ça n'a pas empêche Airbus, Dassault, Stelia ou Safran de faire des bénéfices tout en touchant les aides de l'Etat et en faisant payer les salaires par l'argent public. La crise elle ne s'est vraiment matérialisée que pour les travailleurs. Il y a 512.000 chômeurs dans la région, ce n'est pas acceptable !", regrette le candidat de LO, qui dénonce également le désengagement de Renault vis-à-vis des Fonderies du Poitou.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © La Tribune

 Lire l'article en ligne >
Partager