Échos des entreprises

CHU Pontchaillou (35) :  De l'argent pour la santé

Echo d'entreprise
23/04/2022

À l’hôpital de Fougères, face au manque d’effectif, le personnel craint pour l’avenir de certains services... La cardiologie par exemple, va passer de 14 à 3 lits. Encore un important recul !

Les différents gouvernements ont préféré arroser le grand patronat de centaines de milliards. Ils ont montré que la santé n’était pas leur préoccupation.

PSA La Janais (35) :  C'est bien la moindre des choses

Echo d'entreprise
23/04/2022

Après quasiment cinq semaines d’arrêt de la production, la direction a annulé les samedis en avril et le lundi de Pâques qu’elle avait prévus de faire travailler. Ce n’est pas un cadeau mais elle manque de pièces.

Il lui reste à annuler les samedis et les jours fériés de mai.

SNCF (35) :  Le train du progrès

Echo d'entreprise
23/04/2022

Devinette : Qu’est-ce qui est rose et bleu et roule tout doucement ? De vieux trains Corail, repeints avec des restes de la peinture des Ouigo.

Avec la direction de la SNCF, on avance...mais en marche arrière !

COOPERL Lamballe (22) :  Faire du fric au mépris de la santé

Echo d'entreprise
23/04/2022

Comme il ne faut pas arrêter la production, les bacs ne sont pas toujours nettoyés entre deux rotations, par manque de temps…

A vouloir nous faire travailler au mépris de l’hygiène, il n’y a pas que les œufs kinder qui pourraient être infectés.

En cas de problème, la Cooperl serait pleinement responsable.

Orange Rennes (35) :  Open bar

Echo d'entreprise
23/04/2022

Stéphane Richard, ex PDG, est remplacé par un Président et une Directrice Générale.

 Le Président, avec un « petit » salaire de 450 000 euros à Orange, complètera ses fins de mois avec son salaire de président d’honneur de Valeo et ses jetons de présence chez Total et la BNP. Il pourrait ainsi arriver à 2 millions d’euros.

La Directrice Générale, elle, n’aura pas besoin d’aller manger dans d’autres râteliers puisqu’elle pourra atteindre les 3 millions d’euros, sans compter le parachute et autre retraite chapeau.

C’est bien le seul doublon qui ne gêne pas ceux qui suppriment les effectifs depuis des années dans le groupe Orange.

Continental Rennes (35) :  Une famille en or

Echo d'entreprise
23/04/2022

 Il faut faire un petit calcul pour trouver le montant des dividendes touché par la famille Schaeffler, le principal actionnaire du groupe Continental : Il y a deux millions d’actions, la famille Schaeffler en détient 46 % et le dividende par action sera de 2,2 €.

C’est donc plus de 200 millions d’euros que la famille va récolter grâce à la peine qu’on s’est donnée cette année.

Les riches nous coûtent vraiment très cher.

Sécurité sociale Rennes (35) :  Cynisme et fumisterie

Echo d'entreprise
23/04/2022

La Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) a payé 957 000 € au Cabinet McKinsey pour une étude sur le « choc d’organisation » prévu à la CNAV avec la mise en place de la retraite à points.              Cette réforme est annulée, mais l’argent a bien été versé.

Le Directeur général se dit « très satisfait de ce qui a été livré » : un Powerpoint et un carnet de 50 pages !

La Poste, RENNES (35) :  Ils sont où les millions ?

Echo d'entreprise
23/04/2022

 À la PIC et à la Distribution, nous devons traiter les plis électoraux en peu de temps pour les deux tours de l’élection présidentielle. Une charge de travail en plus pour chacun d’entre nous.

 Il paraîtrait que La Poste touche plus de 50 millions d’euros pour cette opération. Pour l’instant, nous n’en voyons pas la couleur…

Eurométropole de Strasbourg :  Grève des éboueurs

Echo d'entreprise
20/04/2022

Les éboueurs rassemblés mardi sur le site de la Fédération

Les éboueurs de l'Eurométropole de Strasbourg ont fait grève mardi et mercredi pour les conditions de travail et les salaires. Ils s’étaient rassemblés à soixante mardi et cinquante mercredi sur le site des services techniques. La grève n’ayant pas été couverte par un préavis local ils ont suspendu leur mouvement, et seront reçus par la direction de l’Eurométropole jeudi 21. Si rien n’avance, ils ont parlé de reprendre la grève lundi prochain.

La force des travailleurs, c’est la grève!

Haribo Marseille :  Ce qui est dit. Ce qui n'est pas dit.

Echo d'entreprise
14/04/2022

Croco, Dragibus et Schtroupf...

Dans l'article de La Provence sur Haribo, le lecteur apprend tout ou presque , sur la fabrication des crocodiles, Dragibus et autres Schtroumpf à lunette. Par contre le lecteur ne saura rien sur les profits produits par les salariés puisque "le chiffre d'affaires réel est tenu confidentiel" est-il écrit sous la dictée d'en haut.

Tiens, comme c'est étrange ! pourquoi cette omerta de la part de la direction qui se vante, par ailleurs, des performances de l'entreprise ?

Ou avons- nous affaire à Schtroumpf Timide ?

C'est dommage car nous pourrions faire une relation très intéressante entre la croissance des profits et la stagnation de nos salaires. D'autant plus stagnants que les prix, eux, ne le sont pas !