Brèves

Farce a l’Assemblée

Brève
10/04/2009

Mercredi, les quelques députés présents à l'Assemblée ont rejeté, par 21 voix contre 15, contre l'avis du gouvernement, un texte sur le piratage d'internet.

Des députés de l'opposition s'étaient cachés derrière des colonnes pour faire croire à ceux de la majorité qu'ils n'étaient pas présents. Et au moment de voter, ils ont surgi pour être plus nombreux que ceux de la majorité. Ce qui n'était pas difficile.

À les entendre, ces députés socialistes ont remporté une victoire historique et fait reculer Sarkozy. Provisoirement alors. Car selon toute vraisemblance le gouvernement fera revoter cette loi avant la fin du mois.

On rirait bien volontiers de toute cette comédie. Si elle ne jouait pas au milieu des fermetures d'usine et des licenciements massifs...

Sortez les mouchoirs

Brève
10/04/2009

On veut nous faire pleurer sur le sort des « pauvres patrons » séquestrés par des salariés, obligés de passer quelques heures, ou même une nuit dans leurs bureaux à négocier avec des travailleurs en colère.

Au fond, c'est beaucoup de bruit pour quelques heures sups faites dans leur bureau. Comme celles que certains d'entre eux imposent souvent aux travailleurs en les prévenant au dernier moment.

"L’impôt saigne le malheureux"

Brève
10/04/2009

D'après une étude sur la fiscalité des 40 premières villes, des départements et des régions, les impôts locaux ont très fortement augmenté cette année : le montant de la taxe d'habitation a augmenté d'au moins 5,4 % dans la moitié des villes étudiées tandis que la taxe foncière, payée par les propriétaires, a progressé de 6,4 % en moyenne.

La majorité de la population paye ainsi la politique d'économies de l'État : celui-ci transfère aux collectivités locales des charges de plus en plus nombreuses sans augmenter ses dotations dans les mêmes proportions.

Il faut bien que l'État trouve les milliards pour aider les banques et le grand patronat.

Prendre sur les profits pour baisser les prix

Brève
10/04/2009

Pourquoi, ces derniers mois, la baisse des cours de produits de base sur les marchés mondiaux n'a-t-elle pas été répercutée sur leurs prix en magasin ?

Une récente enquête du Conseil économique et social donne une réponse claire : parce que les grands industriels et les distributeurs ne l'ont pas voulu, préférant maintenir, voire augmenter leurs marges.

Autrement dit, en prenant sur les profits de ces grandes entreprises, il serait possible de baisser immédiatement les prix des produits les plus indispensables à la population.

Le plébiscite de Bouteflika

Brève
10/04/2009

L'actuel président algérien Bouteflika a toutes les chances d'être réélu le 9 avril pour un troisième mandat. L'élection en fait n'est qu'une façade pour l'homme que les généraux qui contrôlent l'État ont choisi.

Malgré les richesses en pétrole et en gaz de l'Algérie, les classes populaires sont touchées par le chômage, la hausse des prix, le manque de logements. Beaucoup sont écoeurés par la corruption du pouvoir. Et l'émigration dans l'espoir d'une vie meilleure est rendue très difficile par les mesures anti-immigration de la France et des autres pays européens.

Nombre d'Algériens ont refusé de participer à ce plébiscite, conscients que ce n'est pas le bulletin de vote qui va changer leur sort. Mais au fond, en France, est-ce vraiment différent ?

Délit de solidarité

Brève
09/04/2009

Le gouvernement a fixé à sa police l'objectif d'expulser cette année 27 000 sans-papiers. En outre, 5 500 « aidants » de sans-papiers risquent jusqu'à cinq ans de prison et 30 000 euros d'amende. Pour dénoncer cette chasse à l'homme, ils sont venus hier, à plus de 800, devant le palais de justice à Marseille, se constituer prisonniers. On pouvait lire sur leur banderole : « Si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour ce délit ».

Personne ne doit être condamné pour délit de solidarité. La loi défendue par Eric Besson, le ministre de l'Immigration, doit être abolie.

Un guichet unique… pour faire plus longtemps la queue !

Brève
09/04/2009

Le ministre du Budget et des Comptes publics, Eric Woerth, a annoncé que 250 guichets fiscaux uniques, résultant de la fusion des centres des impôts et des trésoreries, seraient en place d'ici la fin de l'année. Cette réorganisation s'accompagne de la suppression de 2 500 emplois par an.

Moins d'endroits où se rendre, moins de personnel... Et il prétend que cela sera sans conséquence pour les redevables...

Retraite de patron

Brève
08/04/2009

Le président du directoire du groupe Vallourec, Pierre Verluca, vient de mettre fin à ses fonctions le 31 mars. En remerciement de ses services, les actionnaires lui ont voté une retraite chapeau de 100 000 € par an. En plus, ce patron touchera à son départ du groupe, au mois de juin prochain, une prime de 115 000 € pour « passer le relais à son successeur ». S'ajouteront encore les indemnités conventionnelles de départ à la retraite, soit cinq mois de salaire, près de 400 000 € pour ce modeste salarié.

Les actionnaires sont reconnaissants envers quelqu'un qui a su les servir et, surtout, leur servir une soupe encore bien plus substantielle.

Non aux licenciements chez Barry Callebaut

Brève
08/04/2009

Le groupe Barry Callebaut, numéro un mondial du chocolat industriel, a annoncé le 2 avril, une augmentation des bénéfices de plus de 15%. Dans le même temps, il supprime une centaine d'emplois dans son usine de Dijon.

Les travailleurs de Barry Callebaud ont manifesté devant le siège pour dénoncer ces licenciements que rien ne peut justifier. Ils ont raison : les profits doivent servir à maintenir les emplois !

Imprimer txt