Brèves

Les miettes et le gros gâteau

Brève
17/02/2011

On parle beaucoup des salaires des PDG du CAC40, qui ont approché, en moyenne, les un million d'euros en 2010. Petits joueurs ! Les mêmes entreprises du CAC40 ont versé 39 milliards d'euros, soit mille fois plus, à leurs actionnaires au cours de la même période.

Histoire qu'on sache bien qui sont les valets, aussi dodus soient-ils, et qui sont les maîtres.

Les truqueurs

Brève
17/02/2011

Accueillant le prochain Euro 2012 de football, l'Ukraine a réalisé des clips pour vanter les charmes du pays et attirer les touristes. Or, dans celui qui montre la ville de Kharkov, les cinéastes ont effacé par un trucage la statue de Lénine située en plein centre-ville.

Officiellement, il s'agit de ne pas montrer d'images politiques. Ben voyons ! Quand au début de chaque match, on diffuse à pleins décibels les hymnes nationaux, qu'est-ce donc, sinon de la politique qui ne dit pas son nom ?

Qu'ils effacent donc toutes les statues qu'ils veulent de leurs films ; l'idéal communiste, celui qui proclame l'internationalisme face aux chauvinismes qui se déchaînent, n'est pas près de s'effacer.

La clinique traite mieux ses actionnaires que ses patientes

Brève
16/02/2011

Une jeune femme a passé six mois avec une paire de ciseaux dans le ventre. Cette paire avait été « oubliée » par un chirurgien de la clinique privée Natecia (groupe Noalys) à Lyon. Quand la patiente s'est plainte de douleurs répétées, la clinique l'a envoyée sur les roses. Puis, quand le ciseau a commencé à sortir par le nombril, elle est retournée vers la clinique, qui l'a encore fait poireauter trois jours, avant d'opérer pour enlever les ciseaux.

Ulcéré par une telle désinvolture, le couple porte plainte contre cette clinique, plus pressée d'empocher ses bénéfices que du suivi de ses patientes.

Florence Cassez et Salah Hamouri

Brève
16/02/2011

Le gouvernement français et Sarkozy s'agitent, pour le moins maladroitement, autour du cas de Florence Cassez, une Française condamnée à 60 ans de prison au Mexique pour un crime qu'elle a toujours nié. Il y a un an, ils s'agitaient pour Clotilde Reiss, alors incarcérée en Iran.

En revanche, pas un mot pour Salah Hamouri. Ce jeune Franco-Palestinien qui soutient la cause des Palestiniens , croupit dans les geôles israéliennes depuis 6 ans. Son crime ? Il n'a ni tué ni attenté aux jours de quiconque, mais il est accusé d'un complot en vue de l'assassinat d'un rabbin. Il n'y a pas de preuves, seulement des aveux obtenus en échange d'une réduction de peine.

Et là, les autorités françaises ne lèvent pas le petit doigt.

La France qui gagne (du fric)

Brève
16/02/2011

La France est championne d'Europe ! Pas en foot ou en rugby, mais, selon le cabinet Proxinvest, pour la rémunération des PDG. Ceux-là même qui viennent ensuite pleurer misère sur le coût des salariés ou la perte de compétitivité des entreprises françaises.

Ils regardent leurs comptes en banque et peuvent entonner en choeur le refrain : « Et un ! Et deux ! Et plein de zéros derrière !!! »

La France qui perd (des profs)

Brève
16/02/2011

Une autre étude classe la France en dernière position des 34 pays les plus développés en ce qui concerne le taux d'encadrement des élèves dans l'éducation, essentiellement nationale, avec à peine plus de 6 enseignants pour 100 élèves en moyenne. Et avec le non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux, ce pourcentage continue de dégringoler.

Pour comprendre au profit de qui on saccage ainsi l'éducation de millions de jeunes, pas besoin d'avoir bac + 12.

928 000 € par an

Brève
15/02/2011

En moyenne, les patrons du CAC 40 auront touché près d'un million d'euros chacun en 2010. Carlos Ghosn, PDG de Nissan et de Renault a encaissé, lui, 9 millions. Bref, ça va pour eux.

Le dur exercice des stock-options

Brève
15/02/2011

Il ne faut pas oublier les petits à-côtés qui mettent du beurre dans les épinards. Xavier Huillard, le PDG de l'entreprise de construction Vinci, vient ainsi d'empocher 635 753 euros en vendant un gros paquet de stock-options.

Cela équivaut au salaire que perçoit un smicard pendant toute une vie. Et encore ne s'agit-il que du généreux pourboire laissé par les actionnaires à un PDG qui est à leur service.

Pauvre justice

Brève
15/02/2011

Les prud'hommes sont les seuls tribunaux où un simple travailleur peut soumettre directement ses litiges face à son patron. Il est jugé par un représentant ouvrier et un représentant patronal. Les prud'hommes traitent plus de 200 000 litiges par an et donnent raison aux salariés dans les deux tiers des cas. Ce qui ne plaît ni au patronat, ni au gouvernement.

C'est pourquoi leurs moyens sont réduits, 62 tribunaux des prud'hommes ont été fermés en 2008.

Imprimer txt