Brèves

À votre santé !

Brève
07/09/2020

Prétextant qu'on a moins pu se faire soigner lors du confinement et que les complémentaires santé ont donc eu moins à rembourser, le gouvernement va les taxer de 1,5 milliard.

Cet argent est pourtant celui des adhérents à ces mutuelles, majoritairement des salariés. Mais le gouvernement n'allait pas laisser passer une occasion de prendre dans leurs poches ce qui, d'une façon ou d'une autre, ira gonfler les subventions au patronat !

États-Unis : encore une violence policière

Brève
04/09/2020

Une vidéo datant du 23 mars montre un afro-américain, Daniel Prude, en train d’être asphyxié par des policiers qui avaient été appelés pour venir en aide… à leur victime. Celui-ci présentait des troubles psychologiques. Les policiers lui ont mis un sac sur la tête pour, disent-ils, « éviter les crachats. » Alors qu’ils riaient et plaisantaient, l'homme suppliait qu’on lui enlève le sac, puis est tombé dans le coma pour finalement décéder quelques jours plus tard. Il a fallu attendre que la vidéo circule pour que les sept policiers responsables de cette mort soient suspendus.

Un nouveau nom s'ajoute à la longue liste de victimes du racisme policier. Un crime qui a ravivé le mouvement de protestation qui se développe aux États-Unis.

Contaminations à l’école : c’était prévisible… mais rien n’est prévu !

Brève
04/09/2020

D’après le ministre de l’Éducation, 22 établissements et une centaine de classes ont été fermés lors de cette rentrée scolaire après que des cas de Covid ont été détectés. C’était à prévoir avec la reprise de l’épidémie… mais rien n’a été sérieusement prévu ni pour appliquer efficacement les mesures barrières ni même les modalités de garde des enfants au cas où l’on fermerait les classes ou les établissements. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, vient de déclarer que son ministère était en train de plancher sur la question des arrêts de travail des parents concernés par cette situation. Il serait temps !

Pour la ministre et pour le gouvernement, l’essentiel est que les parents aillent travailler. Le reste n’est pas une priorité, et ça se voit !

Macron au Panthéon : la campagne présidentielle a commencé

Brève
04/09/2020

Lors de la cérémonie organisée au Panthéon pour commémorer les 150 ans de la proclamation de la IIIe République, le 4 septembre 1870, Macron s’est bien gardé de rappeler que cette république avait commencé par écraser dans le sang des milliers de travailleurs de la Commune de Paris…Non, l’objectif de Macron était de se mettre en scène en rééditant son numéro d’équilibriste de 2017, dans la perspective de la Présidentielle de 2022.

Après quelques mots d’hommage à des personnalités originaires d’autres pays comme Gambetta, Gisèle Halimi, Marie Curie, il a enfourché les thèmes de la droite et de l’extrême droite, reprenant leur démagogie sécuritaire dans l’air du temps, évoquant les violences subies par les policiers et les zones dans quelques cités qu’il qualifie, avec d’autres, « de non-droit » … Il n’avait rien à dire par contre concernant les violences et le racisme des policiers qui ont tout autant fait l’actualité de ces derniers temps !

En fait, Macron a recours à la même ficelle mille fois utilisée par ses prédécesseurs en mélangeant insécurité et immigration pour faire oublier ses propres responsabilités et celles du grand patronat dans l’aggravation de la crise.

États-Unis : course au vaccin… et course à la Maison Blanche

Brève
03/09/2020

Les autorités sanitaires américaines ont envoyé un plan à tous les États afin de préparer une distribution à grande échelle d'ici début novembre d'un vaccin contre le coronavirus, avant même que ce vaccin soit vraiment mis au point.

Est-ce le résultat de la course à laquelle se livrent les principaux laboratoires, qui bénéficient déjà pour cela des milliards d’argent public versé par les États, à commencer par l’État américain ? Ou celui de la course à la présidentielle américaine qui doit avoir lieu quasiment au même moment, début novembre…

Promettre un vaccin pour tenter de se faire réélire, c’est du Trump tout craché ! Mais est-il le seul bonimenteur dans sa catégorie ? Bien sûr que non.

Plan de relance… des profits patronaux

Brève
03/09/2020

Le Premier ministre Castex vient de présenter le plan de relance de 100 milliards d’euros sur deux ans qui était annoncé depuis le début de l’été. La plupart des mesures étaient déjà connus. Sans surprise donc, le gouvernement va verser des milliards aux entreprises, au profit surtout des plus grandes.

Comme ses prédécesseurs, il prétend que ces cadeaux serviront à l’emploi ; mais comme à chaque fois, les patrons empocheront et n’en feront qu’à leur tête.

Troupes françaises, hors d’Afrique !

Brève
02/09/2020

Au Mali, des militaires français ont tué le passager d’un bus et blessé gravement deux autres à un barrage routier dans le nord du pays. Les militaires prétendent que le chauffeur du bus ne se serait pas arrêté aux sommations des soldats et que des balles auraient ricoché sur le sol.

Depuis sept ans, les soldats français occupent une partie du Mali pour lutter contre les groupes djihadistes, pour protéger la population, prétendent les autorités. Mais ils se comportent comme des troupes d’occupation qui protègent avant tout les intérêts des grands groupes français dans la région.

Rien d’étonnant, donc, que ce genre de drame se produise.

Charlie Hebdo : le procès, mais de qui ?

Brève
02/09/2020

Le 2 septembre s'ouvre le procès de l'attentat contre Charlie Hebdo. Mais dans le box, il n’y a que des seconds couteaux, les assassins de Charlie Hebdo et celui de l’Hyper Casher ayant été abattus par la police. Cet acte ignoble avait soulevé une indignation quasi générale, que Hollande avait tenté d’exploiter politiquement, en organisant une manifestation où s’étaient retrouvés à ses côtés une brochette de chefs d’État parmi lesquels nombre de dictateurs.

Pourtant, au cours de ce procès, si le parcours des complices des tueurs, de leur famille, les étapes de leur radicalisation, seront épluchés sous tous les angles, la politique de l'impérialisme, et particulier celle de l'État français, ne sera pas évoquée, et encore moins remise en cause. C'est pourtant elle qui porte la responsabilité de cette escalade barbare.

Macron et l’impérialisme français au Liban

Brève
02/09/2020

Pour la deuxième fois en un mois, Macron s’est rendu au Liban, où il a distribué conseils et mises en garde, appelant les dirigeants du pays à « changer le Liban », avant de se mettre en scène aux cotés des quelques-uns des 700 militaires français présents en permanence sur place en posant, à Beyrouth, sur les lieux de l’explosion du 4 août.

Pourtant, depuis la création du Liban il y a 100 ans, la France n’a cessé de soutenir les dirigeants de ce régime haï par la population, mais béni par les capitalistes de l’Hexagone. Et si Macron multiplie les déplacements, c’est pour défendre les intérêts des banques et des financiers français dans ce pays. La population libanaise a toutes les raisons de lui faire aussi peu confiance qu’à ses propres dirigeants.

Imprimer txt