Brèves

Afrique du sud : derrière la corruption, l’exploitation

Brève
09/06/2022

 

Deux frères de la riche famille Gupta ont été arrêtés à Dubaï. Ces hommes d’affaires sont accusés d’avoir siphonné les caisses des entreprises publiques en Afrique du Sud avec la complicité de l'ex-président Zuma.

Seront-ils extradés des Émirats ? Seront-ils un jour condamnés ? Peut-être, car l’actuel président sud-africain, Ramaphosa, a dénoncé la corruption pour évincer Zuma de la tête de leur parti commun, l’ANC, et de la présidence.

Quant aux travailleurs d’Afrique du Sud, quel que soit le sort réservé à cette famille bourgeoise, ils vivent toujours pour la plupart dans des bidonvilles, subissant l’exploitation et la crise.

La police, source d’insécurité

Brève
07/06/2022

 

À la gare de l’Est de Paris, pour gérer la cohue vers les bus de remplacement des trains supprimés à cause des intempéries du 4 juin, la police n’a rien trouvé de mieux que d’asperger la foule de gaz lacrymogène.

Coups de matraque sur les supporters, lacrymo sur les voyageurs, sans parler des tirs mortels sur les passagers d’une voiture refusant d’obtempérer : la police se sent d'autant plus les coudées franches qu’elle a la bénédiction du gouvernement.

Macron « refonde » la machine à parlottes

Brève
07/06/2022

 

Près d'un mois après son élection, Emmanuel Macron annonce vouloir changer de méthode et mettre en place un conseil national de la refondation, que le gouvernement pourrait consulter.

Après le mouvement des Gilets jaunes, on avait eu droit au « grand débat national », puis à la convention citoyenne sur le climat, dont Macron avait promis qu’il suivrait toutes les recommandations avant de les mettre au placard.

Voici donc maintenant un nouveau machin pour tenter de camoufler sa politique de guerre sociale contre les travailleurs.

Moyen-Orient : massacres made in France

Brève
07/06/2022

 

Trois ONG ont porté plainte contre Dassault Aviation, Thales et MBDA pour « complicité de crimes de guerre » pour avoir vendu à l’Arabie Saoudite les avions et les missiles qui lui servent à réduire en cendres les hôpitaux, les écoles et les immeubles d’habitation du Yémen.

Pour ces marchands d’armes, plus il y a de destructions plus ça rapporte.

L’Europe en ordre de marche militaire

Brève
07/06/2022

 

L'État danois vient de faire voter par référendum sa participation à la politique de défense européenne et donc au budget militaire européen. L'État allemand a quant à lui doublé son budget militaire, porté à 100 milliards d'euros. Tous deux sont dirigés par la gauche.

La guerre en Ukraine a ainsi donné aux États européens l’occasion de dépenser encore plus pour leurs armées et de préparer les guerres de demain.

L’hôpital malade du capitalisme

Brève
07/06/2022

 

120 services d’urgence ont été forcés de limiter leur activité ou s’y préparent, faute de personnel. « Il va y avoir des morts faute de prise en charge cet été », expliquent les urgentistes. C’est dans tous les services qu’à force de critères de rentabilité financière les situations intenables s’accumulent, mettant en danger patients et soignants.

Le remède est simple : une partie des 160 milliards de profits des entreprises du CAC 40 pour l’année 2021 suffirait à financer les embauches massives et les augmentations de salaires indispensables pour attirer à l’hôpital public. C’est ce que disent aujourd’hui les travailleurs hospitaliers mobilisés.

Milliardaire « très-très » révoltant

Brève
07/06/2022

 

Elon Musk a parlé de geler toutes les embauches dans son entreprise Tesla et envisage de supprimer 10 % des 100 000 postes de travail. C’est qu’il a un « très-très mauvais pressentiment » sur l’avenir de l’économie.

De quoi avoir une « très-très » grosse colère contre ce multimilliardaire, l’homme le plus riche du monde, qui déclare la guerre aux travailleurs pour préserver ses profits à tout prix.

Orpea : une provocation qui ne passe pas

Brève
04/06/2022

Plusieurs centaines de salariés sur une trentaine d’établissements du groupe Orpea étaient en grève le 3 juin pour protester contre la décision de leurs patrons de ne pas leur verser la prime d’intéressement cette année.

Cette prime, autour de 700 euros, aurait été bienvenue pour les travailleurs dont les salaires sont nettement insuffisants. La direction du groupe argue qu’elle a vu son chiffre d’affaires baisser depuis les révélations du livre Les Fossoyeurs, et elle compte que ce soient les salariés qui en paient les frais.

Conjointement à la maltraitance des pensionnaires, ces patrons s’en prennent aux travailleurs. Révoltant !

Bénéfices record : expropriation des profiteurs de crise et de guerre !

Brève
04/06/2022

Le bénéfice net de l’armateur français CMA CGM a été multiplié par 3,5 au premier trimestre, s’établissant à 7,2 milliards de dollars. À l’image des trusts pétroliers qui spéculent sur la hausse des cours du pétrole, profitant ainsi de la guerre en Ukraine, CMA CGM utilise la crise et sa position de monopole pour faire des superprofits.

La hausse des prix des conteneurs, organisée par les capitalistes du transport maritime, se répercute sur de nombreuses marchandises, rançonnant les populations. Ils devraient être expropriés.

Imprimer txt