Brèves

Ukraine : des chars lourds pour la paix ?

Brève
26/01/2023

Chars Abrams américains et Léopard 2 : les pays de l’OTAN ouvrent les digues de l’armement lourd en faveur de l’Ukraine. Ils prétendent sans rire que c’est pour aider à assurer la paix.

Cette puissance de feu ajoutée dans le conflit n’est au contraire qu’un pas de plus des puissances impérialistes dans l’escalade guerrière.

Afghanistan : ce n’est pas que le froid qui tue

Brève
26/01/2023

Dans les régions montagneuses du nord-est de l’Afghanistan, les températures glaciales de ces dernières semaines ont entraîné la mort de plus de 120 personnes.

En vingt ans d’occupation du pays par les États-Unis et leurs alliés, des centaines, voire des milliers de milliards de dollars ont été déversés sur l’Afghanistan. Mais ces dépenses de guerre et de corruption n’ont pas été investies utilement en faveur de la population dans le logement ou les infrastructures.

Le bilan de l’impérialisme, c’est un pays ravagé et qui reste plongé dans le sous-développement et la pauvreté.

Automobile : les occasions à prix d’or

Brève
26/01/2023

Crédit photo : Steffen Schmitz

Depuis 2020, le prix des véhicules d’occasion a augmenté de 43,7 %. Cette envolée des prix résulte du manque de véhicules neufs suite aux confinements, au manque de microprocesseurs et aux choix des industriels de l’automobile de produire moins mais plus cher.

Surtout, cela indique l’ampleur des hausses de salaire indispensables aux travailleurs.

Pakistan : privé de courant

Brève
26/01/2023

Le 24 janvier, le Pakistan a connu une panne quasi-générale de son système d’électricité. Si les forces armées et les grandes entreprises ont été épargnées, ses plus de 200 millions d’habitants ont été privés de courant pendant des heures.

Étranglé financièrement par ses dettes envers les banques occidentales et ses dépenses militaires colossales, l’État a fait le choix de ne plus entretenir le réseau électrique.

Quant aux besoins de la population, ni l’impérialisme américain qui domine ce pays, ni ses complices pakistanais n’en ont cure.

Équipementiers automobile : vive la grève pour les salaires !

Brève
26/01/2023

Depuis le 23 janvier, devant la misère des salaires, les travailleurs se mettent en grève dans la sous-traitance automobile.

Chez Faurecia, devenu Forvia, à Bains-sur Oust (Ille-et-Vilaine), la production des planches de bord et garnitures de portière est à l’arrêt, la grève est massive pour obtenir un rehaussement substantiel des salaires, chiffré à 12 %. Le directeur du site s’est présenté mercredi devant les grévistes sans rien concéder, la grève continue et des travailleurs d’autres sites du groupe, comme celui de Méru (Oise) y entrent à leur tour.

À Plastic Omnium aussi, la grève pour les salaires a démarré massivement à Ruitz (Pas-de-Calais) ; elle est rejointe depuis mercredi par les ouvriers du site de Guichen, près de Rennes.

Pour les salaires, c’est la grève la voie à suivre !

Retraites : étendre et approfondir le mouvement

Brève
25/01/2023

Deux syndicats de cheminots, la CGT et SUD, appellent, au-delà du 31 janvier, à deux journées de grève les 7 et 8 février, puis à une grève reconductible à la mi-février.

Dans tous les secteurs, il y a besoin de discuter, entre travailleurs syndiqués ou pas, de la suite du mouvement, du moyen de conforter les convaincus et d’entraîner les autres dans la lutte, dans l’entreprise et en-dehors, parmi nos proches, y compris dans les petites entreprises.

Pour que le gouvernement retire son projet révoltant, il faudra une vague de grève en mesure d’inquiéter profondément le patronat. La journée du 19 janvier a montré l’ampleur du mécontentement, qui peut être la base d’un tel mouvement. Faisons tout pour le préparer !

Malawi : choléra et misère

Brève
25/01/2023

Au Malawi, petit pays d’Afrique australe qui n’avait pas connu d’épidémie de choléra depuis vingt ans, une nouvelle épidémie a fait plus de 1 000 morts ces derniers mois, dont une forte proportion d’enfants en bas âge.

Cette maladie est favorisée par le manque d’eau potable et d’installations sanitaires. Or le Malawi manque des deux, comme dans tant d’autres pays autrefois colonisés et toujours dominés et pillés par l’impérialisme. De plus les vaccins manquent, car le trust qui les produit ne trouve sans doute pas le Malawi assez rentable.

La résurgence de cette maladie dans une trentaine de pays parmi les plus pauvres de la planète est un signe de plus que le capitalisme est bon à mettre à la poubelle.

Ukraine : les profiteurs de guerre

Brève
25/01/2023

Le vice-ministre ukrainien de la Défense vient d’être limogé pour avoir surfacturé des produits alimentaires destinés à l’armée, tandis que son homologue des Infrastructures a été arrêté alors qu’il empochait un pot de vin de 400 000 dollars.

Russes ou ukrainiens, les oligarques et les bureaucrates emploient les mêmes méthodes mafieuses de pillage.

Néonicotinoïdes : betteraviers arrosés

Brève
25/01/2023

Après avoir longtemps refusé d’interdire l’usage des néonicotinoïdes dans l’agriculture, malgré les avertissements des scientifiques quant aux effets néfastes de cet insecticide tueur d’abeilles, l’État français a fini par s’y résoudre.

La lenteur du gouvernement a donné aux capitalistes de la betterave des années pour se préparer à cette interdiction. Mais ils prétendent qu’elle va leur causer d’énormes difficultés, si bien que le gouvernement, pas bégueule, va leur octroyer 20 millions d’euros d’aides à la transition.

L’État a pris tout son temps pour interdire ce produit toxique, mais pour sucrer les capitalistes de la betterave, ça va beaucoup plus vite !

Imprimer txt