Brèves

Les lycéens continuent à se faire entendre

Brève
11/12/2018

Lundi 10 décembre 450 établissements scolaires étaient touchés par la mobilisation lycéenne contre la sélection à l’université, la réforme du bac, l’instauration d’un Service National Universel d’un mois, la répression policière et, au-delà contre les injustices de cette société. Mardi, un peu partout des lycéens se sont mobilisés. Preuve que la colère et la mobilisation de la jeunesse, impulsées par l’exemple les gilets jaunes, ne faiblissent pas et trouvent chaque jour un nouveau souffle.

Les riches et les patrons ne passeront pas à la caisse

Brève
11/12/2018

L’une des seules annonces de Macron faites à la télévision en faveur du pouvoir d'achat des travailleurs concerne le SMIC. Il a promis que les smicards seraient augmentés de 100 euros… « sans qu’il en coûte un euro de plus pour l’employeur » a-t-il ajouté.

Pour réaliser ce tour de passe-passe, Macron a prévu d’augmenter de quelques dizaines d’euros la prime d’activité. Il financera cela en augmentant les impôts, c’est-à-dire en faisant payer la population laborieuse. Bref on a beau prendre ses propos dans tous les sens, ce sont toujours les riches et les grands patrons qui jamais ne paient.

La bourgeoisie a des serviteurs de rechange

Brève
11/12/2018

Sur France 2, après le discours de Macron, les représentants des LR et du RN présents sur le plateau se sont empressés d'évoquer le pacte de Marrakech pour détourner l'attention des travailleurs, des retraités, sur les migrants.

Pour ces politiciens de droite et d’extrême droite, le mouvement des gilets jaunes a le grand défaut de commencer à cibler les capitalistes et les riches en posant le problème du niveau des salaires. Ces politiciens surfent sur les préjugés contre les étrangers et les fantasmes peu ragoutants véhiculés par l'extrême droite. Cela sert de paratonnerre pour dévier la colère. Cela n’a rien de surprenant. Ils sont dans leur rôle.

Ghosn devra retarder son retour

Brève
11/12/2018

Carlos Ghosn patron de Renault passera Noël dans sa cellule, puisque, après trois semaines de garde à vue, la justice japonaise a décidé de le mettre en examen pour avoir omis de déclarer au fisc japonais quelques 70 millions d’euros entre 2010 et 2018. Et les commentateurs de parler de la « sévérité » de la justice japonaise.

Mais s’il en est que cela n’apitoiera pas, ce sont bien les travailleurs de Renault et de Nissan. Car si on compare cela aux milliards qu’il a volés aux travailleurs pendant des lustres en les faisant trimer toujours plus, pour le compte des actionnaires, cela reste une peccadille.

ISS : 100 000 suppressions d'emplois en vue

Brève
11/12/2018

Le géant danois du nettoyage industriel ISS s'apprête à se débarrasser de 100 000 salariés à travers le monde, notamment en Europe de l'Est et en Asie.

Ces travailleurs seront pour beaucoup d'entre eux privés d'emploi donc de leur salaire.

En revanche, ISS attend de récupérer 334 millions d'euros de la revente de ces filiales, et en conservant uniquement ses activités les plus rentables, de grossir son chiffre d'affaire de 4 à 6 %.

C'est révoltant. Avec un chiffre d'affaire de 10,7 milliards d'euros, ISS aurait largement de quoi maintenir ces emplois.

Arrêtés avant de manifester

Brève
10/12/2018

Pour tenter de décourager les manifestants avant le samedi 8 décembre, le gouvernement a claironné qu'il y aurait de gros risques. Il a mobilisé la police comme jamais et fait sortir des blindés. Et surtout il a fait arrêter près de 2 000 personnes, la plupart n'ayant strictement rien fait, même pas, pour certaines, commencé à manifester.

Près de 500 ont été relâchées car il n'y avait rien contre elles. Et la justice a dû constater que, parmi les autres, il y avait peu de casseurs, mais surtout des gens ordinaires exaspérés par les baisses du pouvoir d'achat et la politique gouvernementale.

Humilier, ça fait pousser la révolte

Brève
10/12/2018

Les lycéens sont appelés à se mobiliser mardi 11 décembre. Ils dénoncent la réforme en cours dans les lycées qu'enseignants et élèves considèrent, à juste titre, comme un retour en arrière.

À cela s'ajoutent les images révoltantes des jeunes de Mantes-la-Jolie, contraints par la police à se mettre à genoux, les mains sur la tête. La socialiste Ségolène Royal en a rajouté une couche en disant que l'humiliation de ces jeunes était « méritée », et qu'ils s'étaient fabriqué ainsi « des souvenirs ».

Nombre d'entre eux, en effet, ainsi que ceux qui ont vu à la télé ces images, y ont trouvé de quoi alimenter leur révolte contre cette société injuste et méprisante à leur égard, contre ces sbires bornés et contre ces politiciens qui ne le sont pas moins.

Cela aidera, soyons-en sûrs, aux révoltes actuelles et à venir.

Augmentez vraiment les salaires

Brève
10/12/2018

Avant l'allocution de Macron, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé qu'il n'y aurait pas d'augmentation du smic, au-delà de l'augmentation légale.

Quant au patron du Medef, il a déclaré qu'augmenter le smic était une bonne idée... là où les patrons seraient volontaires, et à condition que cela soit compensé par une baisse des cotisations patronales. Autrement dit, il voudrait que les patrons n'aient rien à débourser de plus, alors que justement les salaires, et pas seulement le smic, sont trop bas pour vivre décemment.

C'est le moment d'entrer en lutte pour obliger les patrons à payer et tous les bonimenteurs du gouvernement à changer de discours et de politique.

Manifestons le 14 décembre

Brève
10/12/2018

La CGT appelle à manifester le 14 décembre notamment pour l'augmentation des salaires. Lutte Ouvrière appelle à se joindre à cette manifestation. Toutes les occasions pouvant permettre aux travailleurs de faire entendre leurs revendications doivent être saisies.

Imprimer txt txt