Brèves

14 juillet : les vendeurs d'armes amusent la galerie

Brève
15/07/2019

Ce défilé du 14 juillet, comme les précédents, a été l'occasion d'un déballage couteux et choquant d'engins de mort déployés par l'armée française dans différentes parties du monde. Voilà une publicité gratuite pour les marchands d'armes et de technologie !

Outre l'homme volant, les medias se sont attardés sur les mini-drones, et en même temps sur le fusil anti-drones.. Quand on nous dit que ce spectacle, théâtralement mis en scène, filmé, diffusé, rediffusé jusqu'à l'écoeurement a l'avantage d'être gratuit pour le bon peuple c'est une douce blague, car ce sont les sous de nos impôts qui roulent sur fond ressassé de Marseillaise, sur les pavés des Champs-Elysées.

Petite bavure entre amis

Brève
15/07/2019

Le parquet de Nice a été dessaisi du cas de Geneviève Legay, cette manifestante blessée par une charge de police à Nice le 23 mars.

Le procureur de la République de Nice avait dans un premier temps affirmé, contre toute évidence, que la police n'était pas en cause. Il avait ensuite confié l'enquête à la conjointe du policier responsable des opérations le jour de l'incident. Devant la suspicion légitime que suscitait la procédure, le dossier a été confié à un autre tribunal. Sera-t-il plus impartial ? Espérerons-le pour Geneviève Legay et ses soutiens.

De Rugy : un écologiste qui consomme sans modération… aux frais de la princesse

Brève
12/07/2019

Petites bouffes entre amis à base de homards et de grand crus aux frais de l'État ; dressing à 17 000 euros pour son logement de fonction dans le chic hôtel de Roquelaure à Paris ; logement à caractère social près de Nantes, sa ville d'origine : les révélations de Mediapart sur François de Rugy s'accumulent. Le ministre de la transition écologique, ex-dirigeant des Verts, ex-candidat à la primaire de la gauche rallié opportunément à Macron, n'est visiblement pas un adepte de la décroissance, même pas de la sobriété !

Plein de délicatesse, il a licencié d'un claquement de doigt sa cheffe de cabinet dès que la presse a révélé qu'elle était logée dans une HLM. Mais lui refuse de démissionner, soutenu, pour l'instant, par Macron et Philippe qui avaient eu du mal à remplacer Hulot à ce poste.

Outre la mesquinerie du personnage, cette affaire montre, une fois de plus, comment le personnel politique singe les grands bourgeois qu'il sert dans les ministères.

Des milliards jetés par-dessus bord

Brève
12/07/2019

Le nouveau sous-marin à propulsion nucléaire que Macron inaugure a coûté très cher : 9 milliards d'euros pour 6 exemplaires déjà programmés.  C'est le prix, dit-on « du « maintien de la France dans le club des grandes puissances nucléaires et navales ».

Avant même d'être mis à l'eau, la première chose que ce sous-marin aura contribué à couler, c'est le budget de l'État. Avec ces milliards, on aurait pu construire des choses utiles : plus de 90 000 logements, ou 200 lycées, ou des dizaines d'hôpitaux.

Mais pour répondre aux besoins vitaux des plus modestes, il n'y a pas d'argent. Il y en a par contre pour satisfaire les galonnés de la marine, l'industrie de l'armement et permettre à l’impérialisme français de jouer les fiers à bras.

Si ce sont les milliardaires qui le disent...

Brève
12/07/2019

Ray Dalio au forum de Davos

Lors d’une rencontre entre super-riches, le milliardaire Ray Dalio, patron du fonds d’investissement Bridgewater, a déclaré : « Le capitalisme a évolué dans un sens qui ne fonctionne pas bien pour la majorité des Américains. Si nous ne nous mettons pas d’accord pour rénover et améliorer le système, nous aurons une forme de révolution ».

En effet, aux USA, mais aussi ailleurs, jamais depuis 1929 autant de richesses n’ont été concentrées entre aussi peu de mains, 0,1 % de la population (150 000 familles bourgeoises) possédant 20 % du patrimoine national.

Mais ce système n’est ni rénovable ni améliorable. Il faut donc tout faire pour que les craintes de Dalio et de sa classe se transforment en réalité. Préparons la révolution !

Budget 2020 : les grands patrons bien servis

Brève
12/07/2019

Dans son projet de budget pour 2020, le gouvernement avait promis qu’il diminuerait les « niches fiscales » afin, disait-il, de renflouer les caisses de l’Etat.

Le budget prévoit certes des baisses de la dépense publique, mais uniquement dans des domaines affectant la population laborieuse : diminution des APL et du nombre d’emplois aidés, sans parler des économies qui seront faites en indemnisant moins bien les chômeurs et en taillant dans les pensions de retraite.

Mais pour ce qui est de mettre fin aux « niches » dont profite le grand patronat, le gouvernement, sans surprise, estime qu’il est urgent d’attendre. Ainsi les cadeaux faits aux patrons via le mécénat et le crédit impôt recherche (CIR) vont rester à peu près en l’état. Et c’est sans compter le CICE, qui coûtera autour de 20 milliards d’euros.

L’Etat est au service des capitalistes, à qui les déclarations d’amour ne suffisent pas. Il leur faut aussi des preuves concrètes d’amour. Et elles ne manquent pas.

Oxfam : Autant demander du lait à un bouc

Brève
11/07/2019

Bolloré en visite au Congo

L'ONG Oxfam exhorte les gouvernements des pays d'Afrique de l'Ouest à réduire les inégalités. Le constat est réel : dans cette région les populations manquent de tout. Elles subissent la violence de multiples bandes armées et celle de l'armée française.

Selon Oxfam, 1 % des plus riches Ouest-Africains gagne plus que tout le reste de la population de la zone. Mais ces riches-là ne sont que les comparses des Bolloré, Total, Bouygues, Castel et autre Rougier. C'est pour les aider à piller les richesses de l'Afrique que l'impérialisme français intervient pour soutenir les gouvernements corrompus et violents.

Cécile Duflot, directrice d'Oxfam ne peut l'ignorer, elle qui a été ministre de Hollande ; ce même Hollande qui a multiplié les interventions militaires en Afrique de l'Ouest.

Boiron : Chantage à l’emploi à dose non homéopathique

Brève
11/07/2019

Après l'annonce du déremboursement progressif de l'homéopathie par la Sécurité sociale, la famille Boiron et la directrice du groupe, spécialisé dans l'homéopathie, se lancent dans un grossier chantage à l'emploi. Ils sont soutenus par Collomb, maire de Lyon et par Bonnell, député LREM du Rhône qui font mine de se préoccuper de l'avenir des travailleurs.

101ème fortune française, à la tête d'une entreprise qui a accumulé des centaines de millions d'euros de profits depuis des années, les Boiron pourraient parfaitement conserver tous les emplois et reconvertir leurs laboratoires dans la production de médicaments dont l'efficacité a été établie en utilisant leur fortune pour cela.

Mais Boiron dans l'homéopathie, comme Sanofi, Merck et les autres dans la production de vrais médicaments n'ont que faire des emplois. La seule santé qu'ils soignent, à coup d'argent public, c'est celle de leurs profits.

Missiles français en Libye

Brève
11/07/2019

Des missiles de fabrication américaine, mais appartenant à la France, étaient dans les mains de mercenaires au service du général Haftar. Ce dernier, fort du soutien discret, mais bien concret, du gouvernement français, est engagé dans une offensive militaire pour prendre le contrôle de toute la Libye. En trois mois de combats, environ 1 000 personnes, dont des dizaines de migrants, ont été tuées.

Les dirigeants impérialistes ont entraîné la Libye dans un chaos atroce qu'ils continuent d'entretenir, à la recherche du chef de guerre , nouveau dictateur, entièrement à leur service .

Imprimer txt