Brèves

Hôpitaux : tout va très bien madame la marquise…

Brève
22/09/2021

A l’hôpital de Mulhouse, le sous-effectif permanent a été aggravé par la suspension - sans salaire - de 170 soignants non vaccinés, en application des mesures gouvernementales iniques. Du coup, il n’est tout simplement plus possible d’y soigner les malades au quotidien, en dehors de vagues épidémiques, au point de devoir déclencher le plan Blanc, c’est-à-dire la déprogrammation d’opérations et le retour du personnel en congés.

A force d’économies sur les dépenses de santé, les gouvernements du passé ont laissé les hôpitaux à nu. Celui de Macron s’attaque à présent à l’os.

Les fortunes explosent pendant la crise sanitaire

Brève
22/09/2021

Un cabinet d’experts américain a calculé que la crise sanitaire a fait bondir de 13,9 % le nombre de milliardaires dans le monde, qui en compte plus de 3 000, dont la fortune s’est élevée de 5,7 % depuis le Covid.

Ces capitalistes ont bénéficié de leur implantation dans les technologies médicales ou dans le numérique, mais surtout des « énormes mesures de relance monétaire des banques centrales mondiales », dit le rapport.

L’humanité plonge dans la misère, exploitée par une bourgeoisie parasitaire.

Garde à vue : barbarie et mépris d’État

Brève
22/09/2021

La contrôleuse générale des lieux de privations de liberté sonne l’alarme sur la « totale indignité » des locaux de garde à vue après avoir visité 17 commissariats.

Jusqu’à six personnes dans 5m2, couchés à même le sol souillé, dans des odeurs pestilentielles, avec des toilettes bouchées et des matelas jamais désinfectés… : voilà quelques-unes de ses observations au « pays des droits de l’Homme ».

Le tout sécuritaire ne va pas jusqu’à affecter un peu d’argent pour créer des locaux policiers propres…

RSA : aux responsables de payer

Brève
22/09/2021

L'État a passé un accord avec le département de Seine-Saint-Denis pour prendre en charge une partie des dépenses liées au RSA en échange de l'engagement à augmenter ses actions de réinsertion. Les départements les plus frappés par le chômage sont étranglés financièrement du fait de l'augmentation du nombre de travailleurs réduits à vivre avec le RSA, depuis que l'État s’est défaussé sur eux.

Pour les gouvernants, il n'est bien évidemment pas question de faire payer le véritable responsable de cette situation, le patronat licencieur. Mais toujours de faire peser sur la collectivité, départementale ou nationale, les conséquences des licenciements et des fermetures d'entreprises.

Biden expulse des Haïtiens

Brève
22/09/2021

À la frontière du Texas et du Mexique, un camp de 15 000 réfugiés voulant faire leur vie aux États-Unis s’est créé. Il est principalement constitué d’Haïtiens, dont la plupart ont quitté leur pays il y a longtemps pour d’autres un peu moins pauvres d’Amérique latine.

Ces gens ont cru que Biden serait plus accueillant que Trump. Or l’administration Biden non seulement bloque leur entrée dans le pays, mais vient de commencer l’expulsion de centaines de migrants, dont la moitié âgée de moins de 5 ans, vers Haïti, un pays où ils n’ont aucun avenir. La situation sociale et politique en Haïti est tragique, aggravée par le tremblement de terre récent qui a tué plus de 2 500 personnes.

L’État le plus riche refoule ainsi des gens vers le pays le plus pauvre du monde, pendant que Biden discoure à l’ONU sur les « grands défis auquel est confronté le monde ».

Retraites complémentaires : bras d’honneur aux anciens travailleurs

Brève
21/09/2021

En guise de « revalorisation », les retraites complémentaires de l’Arrco et l’Agirc vont augmenter de… o,5 %.

C’est une décision prise par le Medef avec la complicité de plusieurs organisations syndicales. Autrement dit, celles-ci entérinent la volonté patronale d’une hausse inférieure à l’inflation officielle, pourtant déjà bien inférieure à la hausse des prix effective.

L’indexation des pensions sur les prix, qui serait le minimum du minimum, ne pourra être imposée que par les travailleurs eux-mêmes.

Salaires : au ras des pâquerettes

Brève
21/09/2021

La ministre de la Fonction publique débute une série de discussions avec les syndicats à propos des revalorisations salariales, avec l’idée d’en lâcher le moins possible.

Avant même que les parlottes ne commencent, la ministre s’est aperçue qu’avec la hausse programmée du smic de 35 euros, qui frise pourtant l’indécence, des agents de la fonction publique se retrouvaient en-dessous du salaire minimum. Elle se vante de les ramener au smic, mais il n’est pas question d’augmentation générale des salaires, alors que les prix explosent.

Les hausses de salaires véritables, pour les travailleurs du public comme du privé, il faudra les arracher.

Deliveroo face à la justice

Brève
21/09/2021

Deliveroo, l’entreprise de livraison à domicile, et trois de ses dirigeants sont renvoyés en correctionnelle pour travail dissimulé. Deux autres plateformes, Take it easy et Foodora, devraient suivre.

Il leur est reproché d’avoir traité les livreurs en subordonnés, comme des salariés mais sans contrat de travail ni la protection sociale qui va avec.

Dès qu’il s’agit des droits des travailleurs la justice se hâte lentement. Pour des faits datant de 2015-2017, elle jugera en 2022, alors que les pratiques scandaleuses de ces plateformes sont depuis longtemps de notoriété publique. Ce procès aura au moins l’avantage de les mettre en lumière.

Leur pouvoir d’achat et le nôtre

Brève
21/09/2021

Un récent sondage indique que six Français sur dix sont convaincus d’avoir vu leur pouvoir d’achat baisser depuis l’élection de Macron. Le contraire aurait étonné ! Et il s’agit d’une moyenne, pas uniquement le point de vue des travailleurs.

Quant à la grande bourgeoisie, il en va sous Macron comme sous Hollande ou Sarkozy : sa fortune explose.

Imprimer txt