Brèves

Blanquer recalé au bac ?

Brève
18/01/2020

Cette semaine marque le début des épreuves du bac nouvelle version avec les épreuves communes de contrôle continue en 1ère.

Mais de plus en plus d’enseignants mesurent les conséquences pour eux de ces nouvelles épreuves : surcharge de travail de préparation, corrections sous payées par rapport aux corrections du bac, pressions pour que le programme soit traité à temps, impréparation du ministère, etc.

Ajoutez à cela le mécontentement encore bien vivant sur les retraites, le mépris de Blanquer, et les postes en moins annoncés dans certaines académies…, le gouvernement n’en a pas fini avec la colère des enseignants… et des élèves, qui subissent les contrecoups de ces mesures gouvernementales.

Un absent au confessionnal

Brève
18/01/2020

L'ex-prêtre Bernard Preynat est jugé à Lyon pour avoir abusé sexuellement de nombreux scouts, âgés de 7 à 15 ans au moment des faits, entre 1971 et 1991. Le procureur a requis huit ans de prison ferme. Pour avoir détruit des dizaines de vies, ce n'est pas cher payé. Mais même s’il est condamné, il manque de toute façon un coupable sur le banc des accusés: l’Église catholique, qui a couvert de tels agissements comme elle en couvre bien d’autres, pas toujours passibles de la justice, comme le respect de l’ordre social, c’est-à-dire la soumission à cette société d’exploitation.

Brésil : quand un ministre plagie le nazi Goebbels

Brève
18/01/2020

Le secrétaire d’État à la Culture du Brésil, Roberto Alvim, a dû présenter sa démission après le scandale provoqué par son dernier discours qui paraphrasait tout bonnement un certain Goebbels, le chef de la propagande nazie sous Hitler. Il y a deux mois, lors de sa nomination dans le gouvernement du très réactionnaire Bolsonaro, il avait juré de mener « une guerre culturelle » contre les « forces progressistes ». En voilà un qui aura tenu avec un zèle outrancier ses promesses.

Fabriqué en Macronie

Brève
18/01/2020

Voulant se faire le chantre du "Produisons français", Macron a fait installer une exposition temporaire dans les locaux et les jardins de l’Élysée : après les voyages à l’étranger en super VRP des grandes entreprises, le voilà revendeur et agent commercial de la France franchouillarde. Il en a surtout profité pour vanter sa politique de cadeaux au patronat en lançant, plein de morgue : « On me dit que vous faites des réformes parfois pour les riches ? La belle affaire ! » Pourquoi dit-il « parfois » ? C’est toujours et massivement qu’il fait des cadeaux aux plus riches, pourtant déjà copieusement gavés.

SNCF : la direction et sa guerre du communiqué

Brève
17/01/2020

Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF, a déclaré que le coût de la grève contre la réforme des retraites s'élevait à près d'un milliard d'euros. La faute à qui, sinon à Macron, Philippe et sa clique ?  Et d’annoncer que la compagnie lancerait un plan d’économies pour « rattraper le manque à gagner », un plan qu'elle avait déjà annoncé il y a trois mois ! Cette opération d’intimidation a donc fait long feu, car son objectif réel dans cette déclaration est de retourner une opinion publique qui soutient encore largement les grévistes malgré quarante jours de propagande effrénée du gouvernement flanqué de ses nombreux sbires des médias.

Un drame suivi d’un autre

Brève
17/01/2020

Il y a huit jours, le corps inanimé d’un jeune Ivoirien était découvert dans le train d’atterrissage d’un avion à Roissy. Ce jeune habitait un quartier longeant l’aéroport d’Abidjan. Prétendant empêcher de nouveaux drames, le gouvernement de Côte d’Ivoire annonce la destruction des habitations au bord de l’aéroport pour établir, dit-il, une zone de sécurité. Les habitants auront 24 heures pour partir.

L’émotion soulevée par cette tragique affaire a été, semble-t-il, une opportunité pour que l’État ivoirien récupère des terrains lui appartenant. Ce n’est pas avec des gestes aussi cyniques que les jeunes Ivoiriens trouveront des raisons de ne pas prendre de tels risques pour échapper à la misère. Ceux qui s’opposent, en Europe et ici, en France  à la liberté de s’installer et de circuler, sont complices de ces drames. Odieux par tous les bouts.

Les locataires bientôt fichés ?

Brève
17/01/2020

La Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) veut créer un fichier pour y  consigner les locataires qui auraient des impayés de plus de trois mois.

Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre les conséquences dramatiques que cela pourrait avoir. Les personnes qui connaitraient des situations difficiles comme le chômage ou l’endettement se verraient encore plus vite glisser vers la misère et l’impossibilité de trouver un logement.

Ce fichier serait créé par une entreprise spécifique. Eh oui dans cette  société, la misère et l’exclusion sont aussi un moyen pour les margoulins de toute sorte de profiter. Quand le dénuement permet à certains de faire du fric !

Moyen-Orient : Macron poursuit la guerre

Brève
17/01/2020

À l’occasion de ses « vœux aux armées », Macron vient d’annoncer devant un parterre de galonnés le déploiement du porte-avions Charles de Gaulle en Méditerranée orientale dans le cadre de la coalition internationale anti-Daesh à l'œuvre au Moyen-Orient. Pour maintenir l’ordre impérialiste et les intérêts des grandes entreprises à coups de bombardements et de soutien aux dictatures alliées dans la région, l’État français ne compte pas ses sous. Ce  Charles de Gaulle a été rénové  il y a un an pour un milliard d’euros. Et les mêmes viendront nous dire qu’il faut nous serrer la ceinture ! Refusons de marcher au pas : pas un euro pour leurs sales guerres.

Blanquer paye bien… ses porte-voix

Brève
16/01/2020

Le journal Libération révèle que les DASEN (ex-inspecteurs d’académie) ont touché fin décembre, une prime pouvant monter jusqu’à 50 000 euros.

Ils sont parmi ceux qui passent leur temps à expliquer qu’il n’y a pas les moyens d’augmenter les salaires, qu’il faut se serrer la ceinture et supprimer toujours plus de postes, qu’il va falloir faire des sacrifices sur nos retraites, etc. Eh bien ils ont été parmi les premiers à se faire grassement rétribuer pour leurs basses œuvres.

De quoi voir rouge et espérer que la colère contre Macron, Blanquer et leurs sbires s'amplifie.

Imprimer txt