Brèves

Troupes françaises : hors d’Afrique !

Brève
16/08/2022

Les derniers soldats français de l'opération Barkhane sont partis du Mali le 15 août, chassés par la junte militaire et les manifestations populaires. Durant neuf ans, l'armée française n'a protégé la population malienne ni des milices djihadistes, ni de la corruption et des exactions des régimes autoritaires de Bamako.

Les troupes françaises se sont repliées vers le Tchad et le Niger car l'impérialisme français veut continuer à dominer la région, en soutien aux grands groupes capitalistes comme Vinci ou Total.

Étudiants : on leur apprend à se serrer la ceinture

Brève
16/08/2022

Le syndicat étudiant Unef vient de faire une prévision du coût de la nouvelle année scolaire : 428 euros supplémentaires à débourser pour l'année. Le coût de la vie étudiante augmenterait de 6,4 %. Un autre syndicat étudiant chiffre l'augmentation à plus de 7 %. Il est certain que c'est plus que l'inflation officielle.

Les loyers, le prix du papier, de la restauration, explosent, alors que les allocations ne seront revalorisées que de 4 %. Autant dire que la pauvreté, déjà en forte augmentation chez les étudiants issus de familles populaires, n'est pas prête de se résorber.

De quoi donner aux jeunes l'envie de se battre contre ce système.

Guerre en Ukraine : danse autour d’un volcan

Brève
16/08/2022

Les troupes russes occupent depuis mars dernier la centrale nucléaire de Zaporijia en Ukraine, la plus grande d'Europe, et l'utilisent comme base militaire. Depuis une semaine, gouvernements ukrainien et russe s'accusent mutuellement de la viser par tirs de mortiers, qui auraient touché certaines installations. Cette guerre russo-américaine par Ukraine interposée peut se transformer à chaque instant en catastrophe générale.

L'utilisation de la menace que fait peser une centrale nucléaire comme moyen de pression, illustre le mépris des gouvernants russes et ukrainiens, et de leurs soutiens occidentaux, pour la population qui est otage et victime de leur guerre.

Armement : pas de sobriété pour les militaires

Brève
15/08/2022

Thierry Burkhard, chef d'état-major de l'armée de Terre

Les chefs d'état-major de l'armée française ont été reçus par des députés cet été. Ils ont demandé une augmentation significative du budget, afin, disent-ils de faire face à un « conflit de haute intensité ». Ils réclament du matériel, des munitions jusqu'au porte-avion nucléaire, en passant par des canons longue portée.

Toutes ces commandes arroseront de profits les marchands de canon, tandis que les travailleurs devront se serrer la ceinture, au nom de la défense nationale.

Grande-Bretagne : les travailleurs se mobilisent

Brève
15/08/2022

Samedi 13 août, les cheminots de la quasi-totalité des chemins de fer britanniques ont fait grève à l'appel des syndicats. Depuis des semaines, des milliers de travailleurs des transports mais aussi des télécoms, d'Amazon ou même des pubs ont successivement arrêté le travail, pour réclamer des hausses de salaires. Avec une hausse des prix officielle à 10 %, la situation devient intenable.

Des augmentations de salaires avec indexation sur le coût de la vie, c'est ce qu'il nous faut à tous des deux côtés de la Manche.

Santé : ministres coupables et responsables

Brève
15/08/2022

Bachelot et Touraine, deux anciennes ministres de la Santé

Sans honte, les anciens ministres de la santé qui se sont succédé au pouvoir depuis 20 ans, de droite ou de gauche, prétendent aujourd'hui regretter la politique qui a conduit au désastre actuel de l'hôpital et aux déserts médicaux.

Mattei, Bertrand, Touraine, Bachelot ou Buzyn ont organisé la restriction du nombre de médecins formés, les fermeture de lits, la tarification à l'acte, le maintien de bas salaires des agents hospitaliers. Face à la catastrophe, ils répètent à des journalistes : « ce n'est pas moi, c'est l'autre ». Mais tous ont choisi de servir les intérêts des financiers au détriment de la santé publique.

 AED : des contrats au rabais

Brève
12/08/2022

Les 60 000 AED, les surveillants des collèges et lycées, pourront dorénavant signer un CDI après six ans d'ancienneté. Auparavant, leur contrat n'était pas renouvelé au-delà de la sixième année. Depuis deux ans, ils s'étaient mobilisés régulièrement pour dénoncer cette précarité, ainsi que les bas salaires et des conditions de travail toujours plus alourdies.

Pap Ndiaye, le ministre de l'Éducation, appelle cela « sécuriser le travail et l'engagement » des AED. Or ceux-ci n'ont toujours pas obtenu de garantie de réemploi et, en plus, avec une paie au Smic pour 42 heures de travail par semaine, ce genre de contrat permet à peine de vivre.

Vraiment pas de quoi se vanter !

Pour changer le climat, changer la société !

Brève
12/08/2022

D’après une étude, le réchauffement de l’Arctique est bien plus important que prévu, et la banquise n’a jamais été aussi peu étendue en été. Les conséquences du réchauffement climatique se multiplient, menant l’humanité à la catastrophe.

Et pendant ce temps-là, les multinationales, celles qui dominent l’économie mondiale et sont responsables de ses méfaits, continuent leur course au profit comme si de rien n’était. Pour leurs actionnaires, c’est : « après moi le déluge… et la canicule ! »

Les salaires et les pensions doivent augmenter !

Brève
12/08/2022

Depuis le mois de janvier, à cause de la hausse des prix, les Banques alimentaires ont aidé plus de 100 000 personnes supplémentaires à se nourrir.

L’augmentation des salaires, des pensions de retraite et des allocations est vitale : 2 000 € net est un minimum pour vivre, et les revenus doivent augmenter en fonction de l’augmentation des prix !

Imprimer txt