Brèves

Destruction d'emplois

Brève
15/10/2009

L'entreprise géante Rio Tinto, spécialisée dans la prospection, l'extraction et la transformation des minerais sur les cinq continents, se porte bien malgré le recul des prix des matières premières, surtout de l'aluminium.

Ses profits au premier semestre 2009, à peine en baisse, restent élevés à 2,6 milliards de dollars et elle garanti à ses actionnaires 2 milliards de dollars de dividendes quels que soient les résultats des années à venir.

Pour enrichir toujours plus ses actionnaires, quelle que soit la profondeur de la crise générale de l'économie, Rio Tinto vient d'annoncer la suppression de 350 emplois sur les 2 500 salariés que comptent ses sept sites traitant l'aluminium en France.

Augmenter le nombre de chômeurs pour enrichir encore davantage les actionnaires, c'est cela la logique du capitalisme.

Étranglés par l'endettement

Brève
14/10/2009

Selon la banque de France, le nombre de dossiers de surendettement pour les 9 premiers mois de l'année a augmenté de 20 %. Et l'endettement moyen par ménage a augmenté de 15 %

Cela illustre la situation dramatique du monde du travail victime du chômage. Car il n'y a que la bourgeoisie et ses entreprises qui reçoivent des milliards en cadeaux, sans jamais avoir à les rembourser.

Et cela juge des discours sur la crise tellement à la mode des politiciens et des économistes qui prétendent qu'elle appartient au passé.

TVA : l’État arrose, les restaurateurs se sucrent

Brève
14/10/2009

D'après un rapport récent de la Cour des comptes, malgré leurs promesses, la plupart des restaurateurs n'ont ni réduit leurs prix en échange de la baisse de la TVA, ni embauché. Quant aux augmentations de salaire, « les négociations sont au point mort ». Les représentants des syndicats de restaurateurs sont convoqués aujourd'hui à Bercy. Ils en tremblent : « on verra fin décembre », dit l'un d'entre eux. Et à la Saint-Glinglin ?

Question à cent sous : qui a le plus menti dans cette affaire ? Les patrons de la restauration ou les politiciens qui, de Chirac à Sarkozy, ont présenté ce cadeau à leur électorat comme une mesure favorable aux salariés et aux consommateurs ?

Nucléaire pas clair

Brève
14/10/2009

Des reportages d'Arte et Libération ont dévoilé qu'EDF envoie en Sibérie des déchets radioactifs, de l'uranium issu des centrales nucléaires. Officiellement pour qu'il soit recyclé et enrichi. Mais l'essentiel resterait là-bas, 108 tonnes par an, parfois même entreposé à ciel ouvert.

La gestion de la société est vraiment une affaire top sérieuse pour la laisser entre les mains d'intérêts capitalistes, qui ne se soucient que de rentabilité à court terme... et mettent la poussière radioactive « sous le tapis » !

Surchauffe spéculative

Brève
14/10/2009

Le CAC 40 (Bourse de Paris) est au plus haut de l'année, et il en va de même un peu partout dans le monde. La spéculation bat son plein, avec une hausse de nombreuses matières premières et la baisse du dollar et de la livre. Les riches ont des capitaux à ne savoir qu'en faire, sinon spéculer encore et encore, tandis que la crise continue, que le chômage sévit, que dans les milieux populaires on ne sait plus comment faire face aux dépenses.

Cherchez l'erreur.

La xénophobie, version banquier

Brève
14/10/2009

« Un grand nombre d'Arabes et de Turcs [à Berlin] n'ont aucune fonction productive à l'exception de la vente des fruits et des légumes »... « les Turcs conquièrent l'Allemagne exactement comme les Kosovars ont conquis le Kosovo : avec un taux de natalité élevé », etc. Ces propos ont été tenus par un administrateur de la Bundesbank, Thilo Sarrazin, à une « revue culturelle » berlinoise.

On ne sait pas bien quelle est la « fonction productive » d'un administrateur de banque. Elle est certainement moindre que celle de pas mal de travailleurs immigrés et il est sans doute socialement moins utile que la plupart des petits commerçants, en Allemagne et ailleurs. En revanche, côté fadaises xénophobes, il a l'air productif, le bonhomme !

Des papiers pour tous !

Brève
13/10/2009

Un des chantiers de l'extension du tramway parisien, à la porte des Lilas, est interrompu par la grève d'une vingtaine d'ouvriers sans-papiers.

Soutenus localement par les syndicats Sud et CGT, ils réclament leur régularisation, dans la continuation du mouvement de 2008 des salariés sans-papiers qui proclamaient : « On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! ».

Lutte ouvrière est bien entendu solidaire de leur combat.

Le FSI, énième pompe à fric de l’État vers le patronat

Brève
13/10/2009

Il y a un an, Sarkozy avait annoncé la création du Fonds stratégique d'investissement (FSI), censé aider les entreprises à maintenir l'emploi en cette période de crise. Le FSI est dirigé par des hauts fonctionnaires, des patrons et un « fils de » (celui de Devedjian, ministre du Plan de relance - quel hasard !). Il a de l'argent (6 milliards de cash et 14 milliards d'actifs). Et, sans surprise, il ne « sauve » aucun emploi. Les salariés de Nexans (câbles) en font l'amère expérience : après avoir bénéficié d'un investissement du FSI de 60 millions, cette profitable multinationale licencie 387 personnes en France, dont les 220 de son usine de Chauny (Aisne), qu'elle ferme.

Alors, l'argent public pour les services publics ! Et interdiction des licenciements !

Amiante : non à l’enlisement de la justice

Brève
13/10/2009

Des milliers de personnes ont manifesté samedi 10, dénonçant l'incroyable lenteur de la justice. Treize ans après le dépôt de plainte de nombreux travailleurs exposés à l'amiante ou de leurs familles, il n'y a toujours pas de jugement. L'amiante, interdit depuis 1997, fait jusqu'à 3000 morts par an à cause des inhalations passées.

Pendant plus de 90 ans ce minéral fibreux, dont les autorités connaissaient pourtant la toxicité depuis 1906, a été largement utilisé dans l'industrie et le bâtiment en particulier, souvent sans aucune précaution. Il est inadmissible que les victimes attendent encore avant l'établissement des responsabilités.

Imprimer txt