Brèves

Les grévistes de Servisair à Orly obtiennent satisfaction

Brève
23/10/2009

La grève des 432 salariés de l'entreprise Servisair, filiale du groupe Derichebourg, qui dure depuis plus d'une semaine leur a permis d'obtenir l'assurance d'être réembauché par les repreneurs.

La lutte de ces salariés, qui s'occupent de l'enregistrement et du chargement des bagages pour certaines compagnies dont EasyJet, a même semblé faire école, car mardi dernier, des agents de piste de l'entreprise OFS se sont aussi mis en grève.

Face à ces entreprises de services qui pressent leurs salariés comme des citrons pour en tirer le maximum de profit, les travailleurs ont tout intérêt à se serrer les coudes et à se battre ensemble.

Le groupe pharmaceutique Novartis s’attend à des profits records

Brève
23/10/2009

Ce groupe pharmaceutique qui est un de ceux qui produit le vaccin contre la grippe H1N1 va publier des bénéfices records. Évidemment, les commandes de vaccins par les États, comme l'État français, n'y sont pas pour rien.

Dans une situation de crise économique, où les États se sont considérablement endettés, il est encore plus choquant de voir ces géants de la pharmacie s'engraisser sur le dos de la santé publique. Et il aurait été plus que légitime de les obliger à vendre ces vaccins à prix coûtant.

Mais l'État français se soucie plus de soigner les profits des capitalistes que la population.

Budget 2010, un budget au services des plus riches

Brève
21/10/2009

L'Assemblée nationale commence aujourd'hui la discussion sur le budget 2010. Les attaques contre la population sont nombreuses.

Avec la taxe carbone nous allons payer plus. En revanche les entreprises ne payeront plus la taxe professionnelle.

L'État prévoit encore 10 000 suppressions de postes dans l'éducation nationale. En revanche la dette de l'État ne cesse de grandir pour atteindre 141 milliards.

Ils essayent de nous faire croire que ce sont les fonctionnaires et les dépenses sociales qui coûtent cher. Mais plus ils suppriment de postes, plus ils «déremboursent» de médicaments, plus ils sont endettés ! Ce sont les cadeaux aux patronats qui coûtent le plus cher !

Affaire Erika, Total, totalement irresponsable

Brève
21/10/2009

Le trust français Total a fait appel de sa condamnation pour la marée noire en Bretagne, il y a dix ans.

À l'époque, le vieux bateau Erika avait causé la mort de 80 000 oiseaux, avait pollué 400 km de côtes et coûté 600 millions d'euros de nettoyage. Le procès en 2007 avait condamné Total à payer environ 200 millions d'euros de dédommagement. On était très loin du compte.

Mais l'entreprise, n°1 pour les profits en France ne veut pas reconnaître sa responsabilité pour avoir utilisé des bateaux épaves.

Les capitalistes veulent bien saccager la société, mais ils ne veulent pas être tenus responsables. Ils se considèrent eux mêmes comme irresponsables. Raison de plus pour leur ôter le pouvoir de diriger l'économie !

Afghanistan, la France veut faire croire au retour de la démocratie.

Brève
21/10/2009

En Afghanistan, lors des dernières élections présidentielles, les fraudes ont été si massives que le président sortant Hamid Karzaï a été contraint d'accepter un second tour.

Ces élections sont une tromperie pour faire croire à la légitimité du pouvoir et pour faire croire ici aussi que la présence des armées occidentales, dont celle de la France, est un garant de démocratie.

Mais tout cela est faux. Comment peut-on parler de démocratie dans un pays occupé par des armées étrangères, soumis à la présence de bandes armées et dont la population sombre dans la misère ?

L’État français complice du génocide au Rwanda

Brève
20/10/2009

Pendant des années l'État français a protégé un médecin rwandais accusé d'avoir participé au génocide en 1994. Ce médecin travaillait depuis à l'hôpital de Maubeuge, alors qu'il était recherché par Interpol.

Il a droit bien sûr à la présomption d'innocence. Mais il a visiblement eu bien plus de possibilités que beaucoup d'autres réfugiés rwandais pour faire régulariser sa situation en France. Et on ne peut pas oublier qu'au moment du génocide, la France avait été complice des assassins. À l'époque, c'était la cohabitation : Mitterrand était président et Balladur premier ministre. Et ils étaient tout à fait d'accord sur la façon de défendre les intérêts capitalistes français au Rwanda et dans les pays limitrophes comme l'ex-Zaïre. Le pouvoir français a soutenu et armé jusqu'au bout le pouvoir rwandais pendant qu'il orchestrait le massacre de 800 000 Tutsis et opposants.

Depuis, l'État français nie son implication et ses responsabilités. Mais personne n'est dupe.

Pour les droits des femmes

Brève
20/10/2009

À Paris, a eu lieu samedi dernier une manifestation pour les droits des femmes.

Les inégalités de salaires entre hommes et femmes n'ont pas diminué, au contraire. La crise économique entraîne même une accentuation de ces inégalités.

Et puis, même les droits acquis sont constamment remis en cause. En France, ces derniers temps, de nombreux centres IVG ont dû fermer, comme celui de Lyon qui accueillait plus de 2000 femmes par ans. Enfin, au même moment, en Espagne, l'Église catholique a organisé une manifestation anti-avortement.

Tous cela montre que du point de vue du droit des femmes rien n'est définitivement acquis et que la remontée des idées réactionnaires est une réelle menace.

Sarkozy tente de sauver un emploi : le sien !

Brève
17/10/2009

Sarkozy est donc retourné hier à Gandrange, en Moselle, pour essayer de corriger l'image de baratineur qui lui colle trop à la peau à son goût.

Mais bien entendu si le président accorde une attention particulière à sa cote de popularité, il ne change absolument pas sa politique de soutien à la grande bourgeoisie.

Les travailleurs au chômage, à Gandrange où l'usine sidérurgique a bel et bien fermé, et partout dans le pays, le savent bien.

Des profits qui mènent à la crise

Brève
17/10/2009

Les 23 plus grosses banques et fonds d'investissements américains ont fait 437 milliards de dollars de profits au cours de l'année fiscale 2009 qui vient de s'achever aux USA. C'est 26 % de plus qu'en 2007, année déjà record en terme de profits... et de spéculation.

Car c'est cette activité spéculatrice, en plein boom bien qu'elle soit totalement parasitaire et extrêmement destructrice, qui explique cette masse de profits complètement inutiles à la population.

La grande bourgeoisie, et les États qui soutiennent son contrôle sur l'économie, ne peuvent que mener l'humanité à la catastrophe économique.

Imprimer txt