Brèves

Automobile : les ventes reprennent, pas l’emploi

Brève
05/09/2009

Les ventes de voitures sont en augmentation, Renault et Peugeot se portent bien, nous dit-on. Mais, baisse ou augmentation de la production, les constructeurs poursuivent leur offensive contre les travailleurs, pour réduire la « masse salariale ».

Dans de nombreuses usines ils continuent à utiliser le chômage partiel, payé en grande partie par l'argent public. En même temps, à PSA-Aulnay, des samedis travaillés sont programmés et à PSA-Sochaux, Peugeot redémarre une équipe de nuit, mais sans rembaucher. Les intérimaires licenciés l'année dernière apprécieront cette « reprise ».

Industrie pharmaceutique : le profit avant tout

Brève
05/09/2009

Pfizer, premier laboratoire pharmaceutique mondial, vient d'être condamné par la justice américaine. Il faut dire que le fabricant s'est permis de ne pas obéir pendant des mois à une décision de retrait de la vente d'un produit dangereux.

Le Betrax, anti-inflammatoire soupçonné d'augmenter les risques d'accident cardio-vasculaire, devait rapporter trop pour que le laboratoire respecte la santé de ses clients.

Continental : la justice aux côtés du patron

Brève
03/09/2009

Six des sept salariés de Continental dans l'Oise, traînés devant la justice pour avoir refusé d'être jetés à la rue sans rien, ont été condamnés mardi à des peines de prison avec sursis. Cela compliquera à coup sûr leur recherche d'emploi dans cette région très durement touchée par les licenciements.

Ils sont aussi convoqués le 4 novembre, pour répondre des dégâts à la sous-préfecture de Compiègne. Les autorités ont parlé de 30 000 €, puis du double.

L'État tâche ainsi de venger le patron qui avait dû reculer sous la pression des travailleurs de Continental en lutte, et lâcher bien plus d'argent qu'il n'avait prévu en décidant 1 120 licenciements. C'est aussi une manière de menacer les travailleurs qui voudraient se battre avec la même détermination et les mêmes résultats - une façon aussi d'avouer que la lutte des Conti a fait peur au gouvernement.

La réalité plus forte que le discours sécuritaire

Brève
03/09/2009

Sarkozy et son gouvernement sont gênés par la hausse de la délinquance, particulièrement spectaculaire pour les cambriolages. La droite a l'habitude d'en faire son cheval de bataille et de défendre l'idée que ce qu'il faut c'est plus de répression.

Alors Sarkozy a convoqué Hortefeux, qui a lui-même convoqué hier les responsables de la police et de la gendarmerie. Il leur a fait les gros yeux paraît-il. On imagine l'influence que cela aura sur la délinquance : aucune !

New Fabris : les promesses bidon du gouvernement

Brève
03/09/2009

Aux ouvriers de New Fabris (Châtellerault, Vienne), licenciés cet été, Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, a promis que 210 emplois étaient réservés dans une imprimerie, Délipapier, qui s'implanterait grâce à 500 000 euros d'aide de l'État.

En fait, Délipapier emploie déjà 60 personnes sur place. Il était prévu depuis des mois que 150 autres soient embauchées, mais d'ici à 2015 ! Bref, Estrosi se fait de la pub sur le dos des licenciés, et en mentant comme un arracheur de dents.

Estrosi contre Molex : de l’esbroufe

Brève
03/09/2009

Estrosi, ministre de l'Industrie, semble s'en prendre à l'entreprise Molex. Celle-ci ferme son usine de Villemur et ne veut pas la vendre pour ne pas aider la concurrence ! Elle a reçu de l'argent public, mais ferait de l'obstruction aux repreneurs potentiels.

Le ministre « menace » de demander aux firmes auto de ne plus rien lui acheter. Il faudrait déjà qu'il le demande vraiment... et surtout que les constructeurs le suivent ! Autant dire que Molex et tous les autres peuvent continuer à licencier et empocher les aides publiques en toute quiétude.

Jardins d’éveil : vers la privatisation de la maternelle

Brève
03/09/2009

Nadine Morano, secrétaire d'État à la Famille, met en place les « jardins d'éveil » pour les enfants de 2 à 3 ans. Sous ce nom poétique, il s'agit en fait d'une garde payante (de 150 à 400 euros par mois), destinée à vider les maternelles des enfants de cette tranche d'âge. Avant de supprimer la maternelle elle-même ?

S'en prendre à des tout-petits pour faire des économies - le gouvernement n'est pas à une bassesse près !

Cirque politicien autour de la taxe carbone

Brève
03/09/2009

La taxe carbone ne sera pas un nouvel impôt, expliquent sans rire les politiciens de la majorité, ce sera une « contribution climat-énergie » ! Après avoir été favorable à cette taxe, le PS y est maintenant opposé ; quant aux Verts, ils ne la trouvent pas assez élevée !

Qu'il faille lutter contre le réchauffement climatique, c'est certain. Il y aurait bien des progrès à faire, par exemple en obligeant les entreprises à réduire leurs émissions, ou encore en développant les transports publics comme alternative viable à la voiture. Mais la taxe carbone vise surtout à faire payer cette lutte aux usagers, les automobilistes en particulier - et ce sont les milieux populaires qui paieront le prix fort (quelque 300 euros par an). Les entreprises, elles, ont eu gratuitement des permis d'émissions massives de CO2. Alors, pas question de ce nouvel impôt !

Rentrée scolaire en berne

Brève
01/09/2009

C'est la rentrée scolaire, et pas spécialement sous de bons auspices. Alors que les effectifs des élèves augmentent en primaire (+17 000) et en collège (+16 000), le gouvernement continue de supprimer des milliers de postes : 13 500 en 2009, 16 000 en 2010, soit un total de 50 000 sur quatre ans (2007-2010). Pourtant, écoles, collèges et lycées ont un besoin cruel d'enseignants, de surveillants, d'infirmières, etc., en particulier dans les quartiers populaires. Or le nouveau ministre, Luc Chatel, qui fut DRH chez L'Oréal, annonce qu'il va « poursuivre les réformes ».

Alors souhaitons aux élèves, à leurs parents et aux personnels une bonne rentrée... de luttes pour mettre en échec les reculs orchestrés par le gouvernement !

Imprimer txt