Brèves

Carrefour : des économies sur le dos du personnel

Brève
13/11/2009

Entre juin 2008 et juin 2009, dans le groupe Carrefour, plus de 3000 équivalents temps plein ont été supprimés. Et pour son cinquantième anniversaire, Carrefour annonce la couleur : S'abritant derrière le prétexte de la baisse de son chiffre d'affaires, la direction du groupe projette de faire disparaître un certain nombre de postes de boulanger, de boucher ou encore de caissières, avec l'objectif d'économiser 500 millions d'euros sur la masse salariale.

La vision du futur de Carrefour se limite à celle de ses profits futurs.

A bas la guerre et les fauteurs de guerre !

Brève
13/11/2009

Tous les journaux semblent très fiers d'annoncer que pour la première fois, les dirigeants politiques français et allemand ont commémoré ensemble la fin de la première guerre mondiale. Il leur aura donc fallu 91 ans pour le faire. Rien que cela rend bien peu crédible leurs discours sur la paix.

Entre 1914 et 1918, les rivalités entre grandes puissances ont couté 10 millions de morts sur les champs de bataille. À l'époque, un écrivain français socialiste affirmait « on croit mourir pour la patrie, on meurt pour les banquiers ».

Aujourd'hui, derrière Sarkozy et Merkel pleurant sur les morts de la guerre, il y a toujours les banquiers et les capitalistes prêts à mettre la société en danger pour leurs profits.

Il y a 20 ans, la chute du Mur de Berlin

Brève
09/11/2009

Les politiciens et les médias organisent de grandes commémorations pour les vingt ans de la chute du Mur de Berlin. Eux veulent en profiter pour célébrer ce qu'ils croient être « la fin du communisme ». Mais la dictature qui régnait en RDA n'avait rien à voir avec le communisme. En revanche tous « oublient » de raconter comment les anglo-américains et les soviétiques ont découpé et se sont partagé l'Allemagne après guerre, laissant ainsi se mettre en place et la dictature est-allemande et la division de l'Allemagne en deux pays.

Le mur de Berlin est tombée et la réunification a eu lieu.

Mais aujourd'hui encore la pauvreté et le chômage sont plus importants à l'est qu'à l'ouest. Le capitalisme n'a pas besoin de mur pour faire régner les inégalités sociales.

RER parisien en grève

Brève
09/11/2009

Deux lignes du RER francilien, la A et la B, sont en grève les 9 et 10 novembre. La grève est très suivie avec un train sur dix seulement sur la ligne A. La grève porte sur les effectifs, les conditions de travail et les salaires.

Comme d'habitude, radios et télévisions en font des tonnes sur la « galère » des usagers, parfois sans dire un seul mot sur les revendications des grévistes. Mais ceux-ci ont mille fois raison d'utiliser le seul moyen réel dont ils disposent pour se faire entendre : la grève.

Prix du tabac

Brève
09/11/2009

Le gouvernement a décidé une nouvelle augmentation de 6% du prix du tabac à partir d'aujourd'hui. De l'avis des experts cette augmentation est insuffisante pour vraiment aider à la lutte contre le tabagisme.

En revanche elle est « suffisante » pour augmenter les bénéfices de l'État. Ce qui lui permettra d'arroser un peu plus le grand patronat.

Quand l'État parle de santé, il a toujours en vue la santé des comptes des actionnaires !

Des crucifix dans les écoles italiennes

Brève
09/11/2009

La Cour européenne des Droits de l'homme vient de condamner l'Italie à cause de la présence de crucifix dans les salles de classe.

Le Vatican ainsi que certains politiciens se mobilisent contre cette « ingérence » de l'UE dans les affaires italiennes. La loi qui établissait que les crucifix faisaient partie du « décor » des salles de classes date du fascisme. Mais cela n'empêche pas tout ce beau monde de réclamer qu'on les laisse tranquillement imposer à tous la présence de signes religieux chrétiens.

Pour l'église, la liberté ça a toujours signifié la liberté pour elle d'imposer ses dogmes aux autres !

Pasqua ne veut pas tomber tout seul

Brève
09/11/2009

Condamné à de la prison ferme dans l'affaire de l'Angolagate, Charles Pasqua se répand depuis dans la presse en expliquant qu'il va faire des révélations et « rafraichir la mémoire » notamment de Chirac et Villepin. Lui qui voulait « terroriser les terroristes » en 1986, a apparemment les moyens de terroriser aussi ses anciens collègues.

Le monde des politiciens bourgeois n'est décidément pas bien reluisant... à l'image de la société qu'ils défendent, une société où des ministres peuvent s'enrichir en trafiquant sur des guerres civiles dont le bilan se compte en centaine de milliers de victimes.

Le charme discret des impôts recalculés…

Brève
08/11/2009

Le gouvernement a mis au point un nouveau mode de calcul des impôts de certaines moyennes ou grandes entreprises. La mesure est un peu compliquée, mais lucrative.

Les groupes possédant des sociétés étrangères qui ont des filiales en France pourront intégrer cela dans leurs déclarations, réduisant leurs bénéfices déclarés si les résultats de ces filiales ne sont pas bons, avec des réductions d'impôts considérables à la clé. Et, cerise sur le gâteau, ils pourront même demander la restitution du « trop-perçu » d'impôts depuis janvier 2005 !

Pour les patrons, c'est Noël chaque semaine.

Charges sociales : encore des cadeaux pour le patronat

Brève
08/11/2009

Sous prétexte d'aide face à la concurrence, Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, a annoncé l'exonération totale des cotisations patronales sur les salaires des saisonniers, c'est-à-dire une grande partie des salariés dans les fruits et légumes.

Au lieu de 12 euros de l'heure, les patrons n'auront qu'un peu plus de 9 euros à débourser. C'est l'État, déjà surendetté, qui paiera les 170 millions manquants.

Imprimer txt